Menu

Traitement de l'eauFaut-il chlore le débat ?

Le chlore, en trop grande concentration dans l'eau, peut induire une baisse de la production des vaches. (©Terre-net Média)
Le chlore, en trop grande concentration dans l'eau, peut induire une baisse de la production des vaches. (©Terre-net Média)

La chloration est le système le plus employé en élevage pour éliminer, dans l'eau d'abreuvement, bactéries, virus, champignons, etc. Cependant, si cette méthode n'est pas correctement utilisée, elle peut s'avérer dangereuse pour la santé des animaux.

Le traitement de l'eau d'abreuvement par chloration est encore très employé aujourd'hui pour son efficacité et sa facilité de maintenance. De plus, l'investissement n'est que de 1 000 à 2 500 €, avec un coût de fonctionnement de 0,05 €/m3 d'eau. Toutefois, un dispositif mal réglé, induisant un excès de chlore, peut altérer la santé des bovins.

Dans des études canadiennes, des concentrations élevées de chlore dans l'eau d'abreuvement des vaches ont diminué à la fois leur consommation et leur production. En effet, elles réduisent l'action des micro-organismes du rumen et ralentissent les réactions métaboliques.

Des germes de plus en plus résistants

Par ailleurs, les germes deviennent de plus en plus résistants à la chloration car beaucoup de canalisation contiennent désormais un biofilm. Concrètement, il s'agit d'un complexe de bactéries adhérant entre elles à une surface via la sécrétion d'une matrice adhésive et protectrice. Ce biofilm gène la diffusion du chlore et beaucoup de pathologies échappent au traitement.

En résumé, le chlore appliqué en continu est efficace sur la biomasse en suspension dans l'eau, mais pas forcément sur les microbes résistants. Malgré le traitement, ils peuvent être encore nombreux dans l'eau d'abreuvement.

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet