Menu

Astuce d'éleveurFabriquer une pince à délier les ballots

Le système conçu par Christophe Chardon est un outil complet qui pince, coupe et récupère les ficelles. La pince à ballots permet ainsi à l'éleveur de rester dans le tracteur lors du remplissage de la pailleuse.

Christophe Chardon, polyculteur éleveur dans l'Orne a remporté le concours « trucs et astuces » de la chambre d’agriculture de Normandie grâce à une pince à délier les ballots. Découvrez comment a procédé l’éleveur dans la vidéo :

Pour lire la vidéo, cliquez sur la flèche

Christophe Chardon éleveur de vaches allaitantes en litières accumulées cherchait une solution pour réduire le temps de paillage. « Nous avions résolu ce problème en achetant une pailleuse, mais la plus grosse contrainte restait de remplir la machine et de délier les balles ».

Une pince d’enrubannage a donc été aménagée pour assurer un remplissage facile de la pailleuse avec des ballots carrés de grand gabarit. Les tubes latéraux ont été rallongés de 40 cm, et les vérins déplacés pour permettre une ouverture de 2,80 m. Des valves hydrauliques séquentielles alimentent le système pour serrer le ballot dans la pince, et monter le pic de métal, qui s’enfonce sur le dessus du ballot et qui a pour but de séparer les ficelles de la paille. Un couteau de mélangeuse est fixé sur le haut de la pailleuse. Il ne reste plus qu’à glisser le ballot sur le couteau pour couper les ficelles, et ouvrir la pince. Le pic métallique se charge de la récupération des ficelles.

Christophe Chardon a acheté une pince d’enrubannage autour de 1 200 €, ainsi que des flexibles hydrauliques pour un montant de 300 € et des valves hydrauliques séquentielles à 80 € la valve. La ferraille, et les couteaux étaient en stock sur la ferme.

Pour l’éleveur, « quand il pleut, plus besoin de descendre de la cabine. C’est un confort de travail, les ficelles sont dures à enlever »

Réagir à cet article

Sur le même sujet