Menu

Salariat en élevage5 idées reçues auxquelles il faut tordre le cou

L'un des conseils les plus importants pour bien travailler avec ses salariés agricoles : communiquer ! (©Terre-net Média)
L'un des conseils les plus importants pour bien travailler avec ses salariés agricoles : communiquer ! (©Terre-net Média)

« Pas besoin de fiche de poste ni de règlement intérieur », « inutile de préparer l'entretien d'embauche ni la ferme pour la première visite », « une fois que le salarié travaille sur l'exploitation, il n'y a rien à faire de particulier »... la rédaction vous propose de combattre plusieurs idées reçues sur le salariat en agriculture. L'occasion aussi, pour vous, de relire des articles déjà publiés sur ce sujet.

Idée reçue n°1 : « pas besoin de fiche de poste, ni de préparer l'entretien d'embauche comme dans le monde de l'entreprise »

FAUX ! 

Cela aide à clarifier son besoin et à préparer l'intégration du salarié agricole sur l'exploitation, afin que celle-ci se déroule le mieux possible. La fiche de poste permet de définir :

  • l'intitulé du poste, le temps de travail, le statut...
  • les missions et tâches à effectuer
  • les compétences et savoir-être souhaités
  • le budget consacré (salaire versé)
  • la place du futur(e) employé(e)

Autant d'éléments qui pourront être repris dans l'offre d'emploi. Quant à l'entretien d'embauche, sa préparation sert à mettre noir sur blanc la présentation de la ferme et du poste, les attentes vis-à-vis du salarié, les questions à lui poser sur son expérience professionnelle mais également ses motivations et ses savoir-être qui sont presque aussi importants.

Idée reçue n°2 : « Au premier rendez-vous, je montre ma ferme comme elle est, sans préparation spéciale »

FAUX ! 

Il faut donner envie de travailler sur la ferme. Mieux donc faire un peu de rangement au préalable pour la montrer sous son meilleur jour. De plus, il est conseillé d'accueillir le candidat dans un endroit calme, le bureau par exemple, et de lui réserver une plage horaire suffisamment large, c'est-à-dire ne rien prévoir juste après afin de ne pas être stressé par le temps.

Idée reçue 3 : « Une fois que le salarié vient travailler sur l'exploitation, c'est dans la poche »

FAUX ! 

Encore faut-il qu'il y reste. Fidéliser son salarié agricole est presque aussi difficile que de le recruter. Quelques conseils : faire des points réguliers avec lui pour voir ce qui va et ce qu'il faut améliorer, valoriser ses réussites, lui proposer des formations, organiser des moments conviviaux, former et surtout communiquer ! Il est par ailleurs essentiel de l'associer aux projets et aux décisions stratégiques d'entreprise.

Idée reçue n°4 : « Établir un règlement intérieur est inutile »

FAUX !

Certes il n'est pas obligatoire, mais il a l'avantage de rassembler toutes les règles de fonctionnement de l'exploitation. D'autres documents sont en revanche indispensables à réunir avant l'arrivée du salarié : le Duer (document unique d'évaluation des risques), les affichages (numéros d'urgence et textes de loi), les notices d'utilisation des produits phytosanitaires, des médicaments vétérinaires, des machines, etc. Il importe donc de se renseigner pour bien respecter la législation.

Idée reçue n°5 : « Je n'ai ni les moyens ni assez de travail pour embaucher quelqu'un, or je ne peux pas tout assumer seul »

FAUX !

Il existe le partage de salariés entre plusieurs fermes, via notamment les groupements d'employeurs, qui rend possible le recrutement à temps partiel.

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet