Menu

Contenu réservé

Gaec de la Haute Maison (55)Circulation, pâturage : comment nous anticipons le passage au robot

Le passage au robot de traite va changer les habitudes des éleveurs, il faut l'anticiper. La clé de réussite passe surtout par une bonne circulation des animaux. (©Terre-net Média)
Le passage au robot de traite va changer les habitudes des éleveurs, il faut l'anticiper. La clé de réussite passe surtout par une bonne circulation des animaux. (©Terre-net Média)

Damien Leclerc, Guy et Johan Ravenel, éleveurs de 70 laitières à Aincreville dans la Meuse (55), anticipent l’arrivée de leur robot qui sera mis en route courant juin. Avant son achat l’an dernier, ils ont choisi de se faire accompagner par Pierre Vogel, consultant robot de traite chez Seenorest, afin de se conforter dans leurs choix et de penser à tout avant le jour J.

« On a franchi le cap du passage en robot pour avoir moins de travail physique et pour se libérer du temps. On n’investit qu’une fois dans sa vie dans un robot de traite. Il était important pour nous d’avoir l’avis d’une personne extérieure compétente », expliquent les associés du Gaec de la Haute Maison dans la Meuse (55). Pour cela, ils ont fait appel à Pierre Vogel, consultant robot pour Seenorest.

« La mise en route du robot ne devait pas compromettre l’accès au pâturage pour les animaux »

1395

Vous avez lu 6 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Bénéficiez de Web-agri en PRO pendant 7 jours gratuitement

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Sur le même sujet