Menu

Effluents d'élevageBrasser le lisier : quand ? comment ? pourquoi ?

Une brassage régulier de la fosse à lisier permet d'homogénéiser les différentes couches et optimiser l'efficacité du fertilisant. Autre aspect : cela permet de réduire le temps de remplissage de cuve ensuite. (©Pichon)
Une brassage régulier de la fosse à lisier permet d'homogénéiser les différentes couches et optimiser l'efficacité du fertilisant. Autre aspect : cela permet de réduire le temps de remplissage de cuve ensuite. (©Pichon)

Le brassage du lisier permet d'homogénéiser sa consistance avant épandage. L'intérêt est double : un remplissage rapide et optimal de la tonne et une efficacité du lisier en tant que fertilisant. L'entreprise Pichon livre ses conseils à ce sujet.

« La saison d’épandage est sur le point de débuter. La préparation du lisier en fosse constitue une première étape importante au bon déroulement des chantiers d’épandage », rappelle l'entreprise Pichon.

Cela passe par le brassage, permettant d'homogénéiser le lisier qui se compose de trois couches distinctes (croûte, liquide, sédiments). « Les sédiments stockés dans le fond de la fosse contiennent l’azote organique et le phosphore où la teneur en matière sèche est élevée. Au-dessus, une partie liquide contient les éléments minéraux solubles : azote ammoniacal et potassium. Enfin la croûte est formée par les matières cellulosiques qui remontent à la surface. »

Brasser le lisier permet donc de garantir l'efficacité du fertilisant mais aussi d'optimiser le remplissage de la tonne (plus rapide).

Les experts Pichon livrent alors les conseils suivants :

- brasser 15 jours avant le début des chantiers d'épandage pour humecter les fibres et amorcer leur décomposition ;

- puis effectuer un second brassage tous les 15 jours après le démarrage de la saison ;

- pour les fosses sous caillebotis, brasser minimum une fois par semaine pour limiter la mousse et les effets néfastes des gaz.

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet