Menu

Publi-information

Maïs fourrageChoisir sa variété selon quatre critères

 (©LG)
 (©LG)

La sélection de ses variétés de maïs fourrage dépend de quatre critères essentiels : précocité, rendement, sécurisation du rendement et valeur alimentaire.

1- La précocité

Pour atteindre le potentiel de rendement, la précocité de la variété doit être adaptée au climat et aux dates de semis et de récolte pour une réalisation de ces deux interventions dans de bonnes conditions. Par exemple, si le maïs doit être semé tardivement après du ray-grass ou du méteil, il faudra opter pour une précocité moindre. Celle-ci doit également convenir au type de sol. S'il est séchant, mieux vaut éviter une variété tardive qui arrivera à floraison pendant la deuxième quinzaine de juillet, en conditions sèches et sous températures élevées.

2- Le rendement et sa régularité

Le tonnage potentiel de matière sèche par hectare doit être le deuxième critère de choix. La qualité d’une variété passe surtout par la régularité de ses résultats de rendement. Elle est de deux ordres : une régularité annuelle, à un même endroit, et celle obtenue la même année, à différents endroits. Si le rendement d'une variété est régulier, même sous conditions difficiles, plusieurs années d'affilée, ou en différents types de sol ou climats sur une même année, la variété est performante. Ainsi, la tolérance à la sécheresse est une préoccupation de plus en plus forte chez les éleveurs et les distributeurs.

3- La sécurisation de ce rendement

Pour s’approcher au plus près du potentiel de la variété, il faut assurer une bonne vigueur au départ du maïs qui sécurise l'implantation et garantisse un certain nombre de pieds par hectare. 50 % du rendement se joue à cette étape, préférez donc des hybrides qui démarrent rapidement. La variété doit également présenter une bonne tolérance à la verse et aux maladies telles que l'helminthosporiose et les fusarioses.

4- La valeur alimentaire

Le profil du maïs dépend également du type de ration. Selon les besoins de ses bovins, il faudra opter soit pour des maïs typés « grains », soit pour des maïs typés « fibres ». Dans les rations à dominante maïs, les variétés typées « fibres » sont à privilégier pour prévenir le risque d'acidose.

Les variétés hautement digestibles sont à privilégier car, outre le fait qu’elles soient moins acidogènes, elles offrent une meilleure qualité nutritionnelle grâce à la haute digestibilité de leurs fibres. À l'inverse, si la ration est à dominante fourragère, l'éleveur devra plutôt orienter son choix vers une variété de maïs typée « grain ». 

Carol Humeau, chef produit Maïs précoce chez LG, explique que « les variétés HDi®, outre le fait d'être moins acidogènes, offrent une meilleure qualité nutritionnelle par la haute digestibilité de leurs fibres ». À l'inverse, si la ration est à dominante fourragère, l'éleveur devra choisir une variété typée « grain ». 

En savoir plus sur les bénéfices des maïs fourrage hautement digestibles dans la ration de votre troupeau.

A lire également