Menu

Weather MarketLe sec menace toujours les cultures sud-américaines

L'Amérique du Sud manque de précipitations. (©PixaBay)
L'Amérique du Sud manque de précipitations. (©PixaBay)

La vague de froid en Russie suscite des inquiétudes mesurées, tandis que le sec au Sud du Brésil est de plus en plus préoccupant. Le thermostat est également sous surveillance en Europe.

 

Le climat reste relativement rassurant en Europe de l’Ouest avec de nouveaux apports hydriques qui sont venus améliorer les conditions de culture en Allemagne comme en France ces derniers jours. De nouvelles précipitations sont en outre anticipées à court terme, tandis que les températures restent particulièrement douces pour la saison. L’évolution du thermostat sera toutefois à surveiller début janvier après une entrée dans l’hiver aussi mesurée qui pourrait exposer les cultures à des gels trop brutaux.

Vague de froid en mer Noire

Une vague de froid est d’ailleurs tombée sur une partie de l’Ukraine, le Kazakhstan, la Volga et le district fédéral Central de la Russie. En l’absence de couverture neigeuse, des retours concernant de potentiels dégâts de gel sont désormais attendus mais, pour le moment, les craintes restent très mesurées. Le thermostat devrait en outre se réchauffer légèrement au cours des prochains jours.

L’Amérique du Sud est en revanche au centre de toutes les attentions. Le climat est en effet resté très sec ces derniers jours dans le Sud du Brésil et une large partie du Brésil, menaçant ainsi les cultures de soja et de maïs. Les prévisions cartes météos anticipent certes des pluies à court terme dans le Rio Grande do Sul et le Paraná, mais ces apports risquent d’être insuffisants.

Aux US également, le sec prédomine toujours malgré quelques apports enregistrés à l’Est des zones de production la semaine passée. De nouveaux passages pluvieux sont anticipés cette semaine ans le Kansas, l’Oklahoma et le Texas, mais ces précipitations devraient à nouveau être insuffisamment hétérogènes pour écarter les risques d’une large partie des parcelles. Les températures sont par ailleurs encore élevées pour la saison, mais une rapide descente du thermostat apporterait un risque considérable de dégâts de gel.

Réagir à cet article

Sur le même sujet