Menu

Weather MarketLe bassin mer Noire manque encore de précipitations

La France profite d'un climat varié et favorable aux cultures. (©Pixabay)
La France profite d'un climat varié et favorable aux cultures. (©Pixabay)

L’alternance de pluies et de beau temps optimise les conditions en Europe de l’Ouest. Le manque d’eau en mer Noire demeure en revanche sous surveillance, tandis que le climat brésilien est très encourageant.

L’Europe de l’ouest a pu profiter de passages pluvieux favorables ces derniers jours, notamment en France et en Allemagne. Un petit déficit est certes encore rapporté dans certaines zones de production mais la situation est désormais bien plus encourageante et assure une bonne levée des cultures en place ainsi que des conditions favorables aux travaux de semis en cours. Les prévisions à sept jours annoncent en outre un retour du temps sec qui devrait permettre une bonne avancée des chantiers.

Les précipitations se font attendre en mer Noire

En mer Noire la situation est en revanche plus compliquée. Les pluies sont en effet encore trop éparses pour combler les déficits en Ukraine, comme dans le Sud de la Russie et l’état Fédéral Central. La situation est cependant encore loin d’être préoccupante et les cartes météo annoncent une amélioration notable du climat russe à court terme. L’Ukraine risque en revanche de rester au sec.

Les récoltes américaines doivent à l’inverse composer avec des précipitations régulières. Les averses ont certes été finalement mesurées ces derniers jours, mais des pluies conséquentes sont désormais anticipées en fin de semaine sur une très large partie de la Corn Belt. Les États producteurs de blé d’hiver ont quant à eux reçu quelques apports bénéfiques mais encore insuffisants pour recharger les sols. Un léger déficit s’est d’ailleurs creusé dans le Kansas depuis le début du mois.

La première récolte de maïs brésilien et les cultures nationales de soja profitent en revanche de très bons apports depuis maintenant près d’un mois. Les semis ont ainsi pu progresser très rapidement et les conditions de cultures sont désormais excellentes. Le Rio Grande do Sul et le Mato Grosso manquent encore un peu d’eau, mais la situation nationale est globalement très bonne et les prévisions à court terme sont très encourageantes.

À noter également, les récoltes australiennes sont actuellement gênées par de fortes précipitations en pleine période de récolte. Des pertes de qualité sont notamment rapportées par les farmers locaux.

Réagir à cet article

Sur le même sujet