Menu

Guerre en UkraineDes machines agricoles volées par les russes et désactivées à distance

Le montant estimé du vol de matériel agricole par les russes est de 5 millions d'euros. (©Väderstad)
Le montant estimé du vol de matériel agricole par les russes est de 5 millions d'euros. (©Väderstad)

Pendant que la guerre entre la Russie et l'Ukraine continue, nos confrères de CNN dévoilent une affaire peu commune. Des tracteurs d'une concession agricole ukrainienne ont été volés par les russes, localisés en Tchétchénie et désactivés à distance par les ukrainiens grâce à la télémétrie.

Comme quoi la télémétrie embarquée peut s'avérer utile ! C'est le média américain CNN qui a exposé cette affaire en ce début mai. Ces dernières semaines, il y a eu de nombreux vols de matériel agricole, de céréales et même de matériaux de construction par les troupes russes en Ukraine.

Mais le vol de matériel agricole d’un concessionnaire John Deere à Melitopol témoigne d’une organisation de plus en plus planifiée, qui utilise même des transports militaires russes dans le cadre des vols.

Entre autres, ces troupes russes ont volé des moissonneuses-batteuses, des tracteurs et des semoirs Väderstad, jusqu'au point d'enlever les 27 machines du concessionnaire Agrotek situé dans la ville de Melitopol, occupée depuis début mars. Montant total du butin : 5 millions d'euros. L’un des camions utilisés pour emmener le matériel, filmé par la caméra, portait un « Z » blanc et semblait être un camion militaire d'après la source de CNN, protégée pour des raisons de sécurité.

Le matériel volé expédié en Tchétchénie

Une partie des machines a été transportée dans un village voisin, mais le reste a été expédié vers la Tchétchénie, à plus de 1000 kilomètres de là. L'équipement GPS des machines permettait de suivre leur déplacement. Elles ont été repérées pour la dernière fois en Tchétchénie.

Le matériel transporté vers la Tchétchénie, y compris les moissonneuses-batteuses, est équipé de télémétrie. « Lorsque les russes ont conduit les moissonneuses volées en Tchétchénie, ils se sont rendu compte qu’ils ne pouvaient même pas les allumer, parce que les moissonneuses étaient verrouillées à distance », a expliqué le contact.

Mais le contact a aussi déclaré qu' « il semble que les voleurs ont trouvé des consultants en Russie qui tentent de contourner la protection. »

« Même s’ils vendent des moissonneuses-batteuses pour des pièces de rechange, ils gagneront de l’argent », a conclu le contact. Il n'est donc pas impossible de voir réapparaître ces pièces sur le marché de l'occasion.

Des stocks de céréales également touchés

Selon d’autres sources du CNN, le vol par les unités militaires russes s’est étendu aux céréales stockées dans des silos, dans une région qui produit des centaines de milliers de tonnes de céréales par an.

Une source a déclaré à CNN que « les russes offrent aux agriculteurs locaux de partager leurs bénéfices à 50/50. » Mais les agriculteurs qui essaient de travailler dans les zones occupées par les troupes russes ne peuvent pas déplacer leurs produits.

« Aucun des ports ne fonctionne. Vous n’emmènerez ce grain du territoire occupé nulle part ». Les forces russes se contentent donc de prendre le grain, a dit la source. « Ils le volent, l’emmènent en Crimée et c’est tout. » 

La semaine dernière, le maire de Melitopol a posté une vidéo montrant un convoi de camions quittant Melitopol soi-disant chargés de céréales. « Nous avons des preuves évidentes qu’ils ont déchargé du grain du silo de Melitopol, [...] ainsi que des fermes privées » a déclaré le maire à CNN.

Réagir à cet article

Sur le même sujet