Menu

L'info marché du jourLa Russie va approvisionner l’Afghanistan en blé et en pétrole

Le mouvement taliban a repris le pouvoir en août 2021 en Afghanistan. (©AdobeStock)
Le mouvement taliban a repris le pouvoir en août 2021 en Afghanistan. (©AdobeStock)

Alors que les sanctions internationales et la sécheresse aggravent la crise humanitaire en Afghanistan, le régime taliban s’est tourné vers la Russie pour importer du blé et des produits pétroliers.

La Russie et les talibans ont passé un accord prévoyant la livraison annuelle de 2 Mt de blé, 1 Mt d’essence, 1 Mt de diesel et 500 000 t de gaz de pétrole liquéfié russes à l’Afghanistan.

Moscou aurait offert à Kaboul une remise sur les prix mondiaux moyens, a déclaré le ministre afghan de l’économie, et les premières expéditions devraient intervenir « dans les prochaines semaines ».

Vingt ans après avoir été chassés du pouvoir, les talibans ont repris Kaboul le 15 août 2021, instaurant de fortes restrictions des libertés et privant les femmes de leurs droits fondamentaux.

Le retour au pouvoir du groupe intégriste a plongé le pays dans une situation humanitaire et économique catastrophique. Les aides internationales – qui finançaient 80 % du budget afghan, selon Les Echos – ont été gelées, et les États-Unis ont saisi une partie des réserves de la banque centrale d’Afghanistan.

Deux années de sécheresse ont par ailleurs lourdement entamé la production agricole afghane, et l’Onu a placé le pays en « alerte maximale » sur le risque de famine.

Si aucun État n’a reconnu le régime taliban pour l’instant, la Russie fait partie des rares pays à avoir maintenu une représentation diplomatique à Kaboul. Frappée par des sanctions occidentales depuis qu’elle a envahi l’Ukraine, en février 2022, elle cherche à exporter davantage vers l’Asie.

De leur côté, les talibans se sont dits prêts à conclure des accords économiques avec quiconque le souhaite. En juillet, ils ont conclu un accord avec l’Iran pour acheter 350 000 t de pétrole, et ont renforcé leurs relations commerciales avec le Pakistan.

Réagir à cet article

Sur le même sujet