Menu

L'info marché du jourDix vraquiers ont quitté les ports ukrainiens depuis le 1er août

Les ports d’Odessa (notre photo), Chornomorsk et Pivdennyi ont depuis une semaine recommencé à fonctionner. (©Pixabay)
Les ports d’Odessa (notre photo), Chornomorsk et Pivdennyi ont depuis une semaine recommencé à fonctionner. (©Pixabay)

Dans le cadre de l’accord pour la reprise des exportations ukrainiennes, passé fin juillet entre la Russie, l’Ukraine, la Turquie et l’Onu, trois ports ukrainiens ont tant bien que mal repris leur activité.

Lundi 8 août, deux nouveaux navires remplis de grains ont quitté l’Ukraine, selon Reuters. 

« Le ministre turc de la Défense a indiqué que le Sacura, parti de Pivdennyi, transporte 11 000 tonnes de soja vers l’Italie et que l’Arizona, au départ de Chornomorsk, achemine 48 458 tonnes de maïs vers la Turquie », précise l’agence.

Depuis que la Russie s’est engagée à débloquer les exports agricoles en partance d’Ukraine, trois ports ukrainiens situés sur la Mer noire sont à nouveau en fonctionnement et dix vraquiers ont levé l’ancre.

« Quatre navires ont quitté le pays durant le week-end pour un total de 110 000 t de maïs, 45 000 t de tourteau de soja et 6 000 t d’huile de tournesol », rappelle Marius Garrigue sur Terre-net.

Pour le ministre ukrainien de l’Infrastructure, la réouverture des trois ports devrait permettre d’exporter 3 Mt de céréales par mois, contre 6 Mt en temps de paix. 

« Si le corridor semble respecté pour le moment, le défi logistique reste immense pour vider les silos portuaires de la récolte 2021, avec de plus la récolte 2022 qui est en cours », notent de leur côté les analystes d’Agritel.

Réagir à cet article

Sur le même sujet