Menu

Rencontres cédants/repreneursPour que ça matche, se préparer avant un farm dating !

Le premier rendez-vous entre un cédant et le repreneur potentiel de son exploitation est souvent déterminant, surtout s'il ne dure que quelques minutes. C'est le principe des speed datings et de leur version agricole, les farm datings. Autant alors mettre toutes les chances de son côté, grâce à une bonne préparation. La chambre d'agriculture des Pays de la Loire, qui en a déjà organisés, et Patrice Rousseau, un agriculteur ayant participé, prodiguent quelques conseils dans un podcast.

Cliquer sur le curseur pour lancer la vidéo.

Lorsqu'il s'agit de chercher un repreneur pour sa ferme, mieux vaut ne pas y aller qu'au feeling, même s'il est important qu'il y en ait bien sûr entre un cédant et son successeur. Si tout ne se joue pas forcément à la première rencontre, le premier regard que le candidat à l'installation agricole portera sur l'agriculteur, et surtout son exploitation, déterminera comment les choses évolueront : vers un autre rendez-vous, sur la ferme cette fois, ou pas. Mieux vaut donc éviter l'improvisation totale pour ce tête-à-tête !

Avec une bonne préparation, vous aurez en effet plus de chances que ça marche. Pour séduire des jeunes agriculteurs, aux attentes de plus en plus précises, vous devez apprendre à vous montrer, ainsi que votre exploitation, sous les meilleurs attraits ! En particulier lorsque vous ne disposez que de quelques minutes comme dans les farm datings, ces speed datings pour trouver, non pas la femme ou l'homme, mais le repreneur de vos rêves !

Ne pas se laisser envahir par « le stress »

Alors suivez, en podcast sur Youtube, les conseils de la chambre d'agriculture des Pays de la Loire, qui en organise régulièrement, et de Patrice Rousseau, un exploitant qui y a participé. Celui-ci a apprécié notamment « la réunion préparatoire », proposée par l'organisme agricole. Grâce à un jeu de rôle − parmi la dizaine de participants, certains jouaient les cédants et les autres les porteurs de projet en agriculture, l'agriculteur sait maintenant comment « se présenter ».

S'entraîner via un jeu de rôle.

« Un bon entraînement » qui permet « d'aborder de nombreuses questions » que les repreneurs peuvent poser, mais aussi de ne pas se laisser envahir par le « stress » le jour J. « C'est comme au théâtre, avant de rentrer en scène », compare-t-il. « C'est vous que les candidats, qui défilent au farm dating, voient en premier », enchaîne-t-il, en insistant sur l'importance de la tenue, sans que ce soit « un costard » non plus, plaisante-t-il.

J'ai vu que ma ferme valait bien les autres.

Dans le cadre de cette journée, Patrice Rousseau a également réalisé un document décrivant son exploitation agricole, illustré de photos et avec « en premier ses atouts », comme il le lui a été conseillé. Lors de ces rencontres, « je me suis rendu compte que ma ferme valait bien les autres ». « On a tendance à sous-évaluer son exploitation », d'où l'importance de « se jauger » entre collègues. En tout cas, Patrice Rousseau recommande à tous ceux qui veulent transmettre leur ferme d'essayer les farm datings. « Vous aurez ainsi davantage d'opportunités ! », lance-t-il.

Réagir à cet article

Sur le même sujet