Menu

AutoguidageTrimble a le volant des Fastrac de JCB bien en main, même en dévers

En guidant les deux essieux directeurs, JCB et Trimble s'affranchissent du dévers et améliorent la précision du RTK dans les parcelles inclinées à plus de 10 degrés. (©JCB)
En guidant les deux essieux directeurs, JCB et Trimble s'affranchissent du dévers et améliorent la précision du RTK dans les parcelles inclinées à plus de 10 degrés. (©JCB)

Pour éviter que le tracteur ne travaille en crabe, deux antennes GPS sont installées sur chacun des essieux pour corriger leurs trajectoires et garder le châssis droit. Résultat : l'outil n'est pas déporté et la position RTK gagne en précision même quand l'ensemble est incliné.

 

JCB et Trimble ont travaillé ensemble en vue de proposer une solution qui puisse améliorer la précision du guidage GPS dans les pentes. Jusque là, la correction RTK apportait une précision centimétrique sur terrain plat. La difficulté à tenir le cap dès lors que la parcelle est inclinée a été divisée par deux sur le tracteur à quatre roues égales de l'Anglais, le Fastrac.

Les premiers résultats des essais menés en compagnie d'Arvalis sont plutôt prometteurs : le déport des outils diminue de moitié, permettant ainsi de parler plus facilement d'agriculture de précision. Gérer le dévers est un détail technologique surmonté par les constructeurs. Si le guidage à correction RTK atteint la précision centimétrique sur les parcelles plates, le système déraille dès que la pente latérale excède 10 degrés. C'est la moitié des parcelles françaises !

De l'imprécision qui rend l'utilisation du GPS impossible en zone accidentée

L'imprécision rend l’utilisation du guidage difficile, voire impossible pour certaines opérations culturales du type semis puis binage de cultures à faible écartement. La précision est cependant indispensable pour recourir aux nouvelles pratiques. Sans oublier le débit de chantier important qui ne peut être abaissé faute de précision.

Bien sûr, l’électronique est capable de corriger la trajectoire globale dans les pentes. Mais les tracteurs classiques sont impuissants en matière de lutte contre la loi de la gravité. Ils se mettent inévitablement en crabe pour garder l’antenne GPS sur la ligne de guidage. Du coup, l'outil est déporté et donc sa position déviée. Arvalis possédait une alternative théorique depuis 2016 mais ne parvenait pas à la mettre en action.

L'idée est assez simple : grâce à leurs quatre roues directionnelles, chaque essieu des tracteurs JCB de la gamme Fastrac est piloté indépendamment, gardant ainsi mieux la position sur la ligne de référence. Le châssis étant droit, fini le déport de l’outil.

Position GPS du tracteur et du semoir enregistrée toutes les 0,2 s

Fin 2021, des essais ont été menés dans les pentes en Occitanie. Tracteur et semoir bénéficient d'une antenne GPS permettant de géopositionner les deux matériels. Leur position a été enregistrée pour être ensuite comparée. Toutes les 0,2 seconde, les données sont enregistrées. En dévers, le tracteur autoguidé sur les deux ponts maintient les deux antennes GPS sur la ligne de guidage. Sans compter que le semoir dérive de base moins derrière ce modèle que derrière un engin plus conventionnel.

L'évolution de la technologie RTK laisse entrevoir la possibilité de semer et de biner dans les pentes sans assistance sur la bineuse, uniquement avec le GPS. L’amélioration des algorithmes devrait aussi permettre de renforcer les performances et d'ouvrir des pistes pour davantage d'applications agronomiques.

Réagir à cet article

Sur le même sujet