Menu

Conduite d’engins agricoles sur la routeRester attentif, c’est bien, ne prendre aucun risque, c’est mieux !

Accident de tracteur à Lannion, en Bretagne, en février dernier. (©@Dominiqueluhern)
Accident de tracteur à Lannion, en Bretagne, en février dernier. (©@Dominiqueluhern)

Sur la route, nombreux sont les agriculteurs à subir les comportements dangereux, voire inconscients, de la part d’automobilistes impatients et gênés par les engins agricoles. À l’approche de la période estivale, la plus accidentogène de l’année, Assurance Prévention, l’association des assureurs français, souligne aussi une certaine prise de risques de la part de certains exploitants. Avec trois agriculteurs youtubeurs, elle lance une campagne de prévention baptisée "Cultivons la prudence".

 

« Vigilants mais parfois imprudents » : voilà résumée par Assurance prévention, l’association des assureurs français, l’étude qu’elle a menée avec l’Ifop auprès de 400 agriculteurs sur leur pratique de la route au volant de leur tracteur ou engin automoteur.

Si « 98 % des conducteurs de véhicules agricoles indiquent être particulièrement attentifs aux autres usagers sur la route », « 83 % ont déjà eu des attitudes risquées au volant », révèle l’association. Un chiffre qui pourrait être jugé satisfaisant, mais qui reste insuffisant selon l’association, au vu du temps passé – toujours plus élevé – au volant d’un tracteur.

« Les agriculteurs passent en moyenne 10 heures par semaine sur la route. Un quart y passe plus de 12 heures. Une durée en hausse au cours des 10 dernières années pour 23 % des exploitants agricoles et stable pour 68 % », détaille l’étude.

42 % des accidents corporels impliquant un tracteur agricole surviennent l’été

Chaque été, les routes de France voient circuler des millions de vacanciers. « C’est aussi la saison où les véhicules agricoles circulent le plus, avec le plus d’accidents », rappelle-t-elle. Ce que confirme l’ étude sur l’accidentalité des tracteurs agricoles menée par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Entre 2013 et 2017, « les mois d’été, de juin à août, concentrent 42 % des accidents corporels impliquant un tracteur agricole, soit 38 % de la mortalité dans ces accidents ». Sur ces cinq années, cela représente 984 accidents de la route impliquant un engin agricole, et un total de 201 décès.

Des chiffres corroborés par le sondage d’Assurance prévention : près d’1 agriculteur sur 10 déclare avoir déjà été impliqué dans un accident de la route au volant de son véhicule agricole.

Un sentiment de sécurité et des bonnes pratiques…

L’étude d’Assurance prévention révèle avant tout de bons comportements de la part des agriculteurs. Une très large majorité d’entre eux « vérifient l’état de l’engin avant de prendre la route », « essaient de se garer dès que possible pour laisser passer les autres véhicules », « nettoient derrière leur passage s’ils salissent la chaussée », ou encore « adaptent leurs horaires pour éviter les heures de pointe ».

Ainsi, pour 8 agriculteurs sur 10, la cohabitation avec les autres usagers de la route se passe bien. Et grâce à ces bonnes pratiques, 87 % des exploitants « se sentent en sécurité quand ils conduisent sur la route. Les conducteurs de véhicules agricoles ont très largement le sentiment d’être attentifs aux autres usagers, mais seulement 62 % d’entre eux estiment que la réciproque est vraie. »

… qui cachent des comportements à risque

Néanmoins, l’association s’inquiète du fait que de nombreux exploitants, en particulier les moins de 40 ans, n’adoptent pas tous les bons réflexes, pourtant obligatoires.

Par exemple, plus d’un tiers d'entre eux ne mettent pas leur ceinture de sécurité. Ils sont près d’un tiers à surcharger la benne, et autant à utiliser leur téléphone à la main en roulant. Des mauvaises pratiques plus répandues encore chez les jeunes : 62 % roulent avec une mauvaise visibilité, 49 % ne portent pas systématiquement leur ceinture et 47 % utilisent leur téléphone à la main.

Pour améliorer ces chiffres et limiter le nombre d’accidents et de décès sur les routes cet été, l’association lance une campagne digitale de sensibilisation baptisée "Cultivons la prudence !" et a sollicité pour l’occasion trois agriculteurs youtubeurs : Océane, future agricultrice, Thierry Agriculteur d’aujourd’hui, et Etienne, agri youtubeurre. En vidéo, chacun évoque sa manière de rouler sur la route et y va de ses conseils.

Océane, future agricultrice : « La ceinture, ça ne coûte rien de la mettre et ça peut sauver la vie »

Etienne Agri Youtubeurre : « C'est hyper important d'être vu »

Thierry, Agriculteur d'aujourd'hui : « Connecter le portable à l'autoradio bluetooth permet de prendre des appels en sécurité »

« Avec notre campagne "Cultivons la prudence", et à l’aide de trois agriculteurs qui s’engagent à nos côtés pour faire passer des messages de prévention adaptés, nous souhaitons sensibiliser un maximum de Français pour un partage de la route apaisé. », explique Stéphane Pénet, administrateur d’Assurance Prévention et délégué général adjoint de la Fédération française de l’assurance.

Rédacteur en chef de Terre-net

Réagir à cet article

Sur le même sujet