Menu

Source d'abreuvement40,7 % des élevages disposent d'un forage privé

Le forage est un réel investissement mais peut vite être rentabilisé au regard des factures de consommation de l'eau de réseau. (©Normandie Forage)
Le forage est un réel investissement mais peut vite être rentabilisé au regard des factures de consommation de l'eau de réseau. (©Normandie Forage)

Un sondage réalisé sur Web-agri du 19 au 26 septembre 2017 révèle que 40,7 % des éleveurs possèdent leur propre forage et l'utilisent pour l'abreuvement de leurs animaux.

F orage, puits, réseau, surface, récupération ? Plusieurs sources d'eau sont envisageables sur une exploitation. Un sondage réalisé sur Web-agri montre que le forage est privilégié par 40,7 % des éleveurs répondants. Viennent ensuite le réseau (36,6 %), le puits (16,5 %), l'eau de surface (4,9 %) et enfin la récupération des eaux de pluies (1,3 %).

Attention aux contaminations de l'eau

L'eau de réseau reste la plus saine en termes de qualité microbiologique puisqu'elle répond aux critères de la consommation humaine. Les eaux souterraines (forage ou puits) proviennent des nappes plus ou moins profondes en fonction de la zone géographique. Elles sont donc sensibles aux différentes pollutions en surface qui percolent à travers le sol. Pour les eaux de surface, il s'agit des eaux courantes (cours d'eau, rivières) et des plans d'eau (lacs, étangs, mares, etc.). Dans ce cas, les pollutions microbiologiques et chimiques sont aussi envisageables. De plus, l'abreuvement direct des animaux dans les eaux de surface les expose à se contaminer par leur propres déjections.

Réaliser un forage pour diminuer la facture d'eau

Beaucoup d'éleveurs réfléchissent à remplacer leur raccordement au réseau par l'installation d'un forage privé, mais à quel prix ? Aujourd'hui, la plupart des entreprises de forage proposent des forfaits (exemple : forfait à 100 m avec un supplément par mètre en plus). À cela s'ajoute les frais de pompe et d'accessoires.

Normandie forage, entreprise basée dans le Calvados, nous explique : « les prix varient en fonction des régions et de la géologie du terrain qui impliquent des techniques différentes. Par exemple, pour un forage à 50 m de profondeur dans le Calvados, on se situe autour de 8 000 €, tandis qu'en Seine-Maritime, les prix peuvent grimper jusqu'à 20 000 € pour creuser à 120 m dans des terrains sédimentaires. »

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet