Menu

RavageursUne clôture mobile connectée pour lutter contre les dégâts de gibier

En 2021, L'enrouleur français a posé jusque là 70 km de clôture électrique mobile connectée, indique Christophe Laignel, co-fondateur de L'enrouleur français. (©L'enrouleur français)
En 2021, L'enrouleur français a posé jusque là 70 km de clôture électrique mobile connectée, indique Christophe Laignel, co-fondateur de L'enrouleur français. (©L'enrouleur français)

La clôture électrique est le levier le plus utilisé par les agriculteurs de l'Hexagone contre les dégâts de gibier. Créée en mai 2020, l'entreprise « L'enrouleur français » s'est spécialisée dans ce domaine et propose une solution clé en main de clôtures électriques connectées, comprenant le matériel, la pose et la dépose. Détails.

Quel est le point de départ de ce projet ? Agriculteur, propriétaire d'une écurie dans la Somme et aussi chasseur, Didier Legendre était lassé de « lutter pour enrouler et dérouler manuellement des câbles pour clôturer ses parcelles. Il imagine alors un enrouleur de câble électrique, primé au concours Eclosia organisé par le Conseil départemental de la Somme, en 2014 », explique-t-il.

En France, 40 000 km de câbles électriques sont posés chaque année contre les dégâts de gibier. L'agriculteur pense alors à partager son innovation au plus grand nombre pour faciliter ce travail. « Au fur et à mesure des rencontres et des réflexions, il  s'associe avec Christophe Laignel, ingénieur des Mines, et trois autres personnes pour créer L'enrouleur français. »

8 km de clôture mobile connectée posés en une journée... 

La start-up propose ainsi « une solution clé en main de clôture électrique mobile, comprenant le matériel, la pose et la dépose ». Le matériel reste propriété de l'entreprise. Une équipe de deux personnes peut « poser 8 km de clôture électrique mobile en une journée », précise Christophe Laignel. 

Pour que la clôture soit efficace tout le temps, l'entreprise va plus loin et propose une clôture connectée grâce à une « solution industrielle autonome : panneau solaire, détecteurs de présence, caméras, drones, caméra thermique... L’enrouleur français peut ainsi prévenir en temps réel le propriétaire dès le moindre incident (surconsommation de la batterie, câble coupé...) et éviter ainsi de vider la batterie solaire ».

Afin d'éviter les soucis avec les zones blanches, L'enrouleur français a trouvé une alternative au réseau GSM et souhaite «  déployer son propre réseau privé LoRaWan, protocole de télécommunication à bas débit, par radio très largement utilisé dans l’IoT1 ». 

Remorque
La remorque équipée permet le transport du matériel de pose et dépose, des piquets, câbles, électrificateurs et autres fournitures, ainsi qu’une solution industrielle de connexion des clôtures. (©L'enrouleur français)

L'ensemble de la prestation (pose, dépose, prêt du matériel et suivi à distance, offre premium) est aujourd'hui facturé 950 €/km de clôture contre les sangliers (3 fils) et 1 400 €/km contre les cervidés. L'entreprise travaille en lien avec les fédérations départementales des chasseurs notamment, pour une prise en charge de cette prestation. 

L'entreprise a également « conclu un partenariat avec la société Lacmé, fabricant français de matériel de clôture, leader sur ce marché en Europe, dans le but de standardiser et industrialiser la méthode de pose et dépose des clôtures électriques mobiles mais également de sécuriser les approvisionnements de matériels performants et éprouvés ». Outre le fait de prévenir les risques de dégâts, elle entend aussi permettre « d'étudier le comportement des animaux à l'aide de moyens connectés » et « d'optimiser la régulation du grand gibier ». 

1 : Internet of things, soit l'Internet des objets.

Réagir à cet article

Sur le même sujet