Menu

Avant même la guerre en UkrainePlus d'un an de forte hausse du coût des intrants agricoles

 Les engrais ont augmenté de 82 % sur un an, selon Agreste. (©Terre-net Média)
Les engrais ont augmenté de 82 % sur un an, selon Agreste. (©Terre-net Média)

Le coût des intrants agricoles (semences, engrais, carburant, aliments du bétail) a augmenté de 20,5 % sur un an en France, de février 2021 à février 2022, tiré par les prix des engrais, selon le bulletin statistique du ministère de l'agriculture.

Ces statistiques, qui servent à mesurer les prix des biens et des services utilisés par les agriculteurs, relèvent que sur un an, le prix des intrants agricoles est en « hausse de 20,5 % en février, après 20,7 % en janvier et 19,7 % en décembre », indique le bulletin Agreste Conjoncture.

Ce dernier, qui n'inclut que le début de la guerre en Ukraine, commencée le 24 février dernier, rappelle que les coûts de production en agriculture sont en progression constante depuis 17 mois, dans un contexte de tension sur les marchés mondiaux lié à la crise sanitaire puis à la reprise économique post-Covid.

Les augmentations les plus notables touchent les engrais qui ont augmenté de 82 % sur un an, tandis que les prix de l'énergie grimpaient de plus de 35 %.

« On assiste en effet à la poursuite des tensions sur le marché mondial des engrais, ravivées par le début de la guerre en Ukraine » en raison « des disponibilités limitées chez les principaux exportateurs en lien avec la hausse du prix du gaz et des coûts du fret », relève le ministère.

Le prix des engrais, produits à partir d'un gaz naturel que l'Europe achète notamment en Russie, a continué à flamber après le début de l'invasion russe de l'Ukraine. Sur le marché français, le prix de la solution azotée est ainsi passé de 230 euros la tonne début avril 2021 à 845 euros la tonne un an plus tard, selon le cabinet Agritel.

Pour les éleveurs, le prix des aliments pour animaux a quant à lui enregistré une augmentation de 14,6 % en février dernier par rapport à février 2021, du fait de l'augmentation du prix des céréales et des oléagineux. Dans le détail, le prix des aliments porcins a progressé de 17,5 % sur un an, celui des aliments pour volailles de 15,1 % et celui des aliments pour vaches laitières de 12,5 %.

Réagir à cet article

Sur le même sujet