Menu

Prix du lait en Europe+ 37 €/t aux Pays-Bas : une première éclaircie après des mois de baisse

La conjoncture plus favorable des marchés des produits laitiers profite aux producteurs néerlandais et britanniques depuis deux mois. Les prix se redressent. En France, les indices de saisonnalité pourraient atténuer la hausse des prix.

Une hirondelle ne fait pas le printemps ! Mais les hausses du prix de la tonne de lait observées depuis janvier dernier aux Pays-Bas mais aussi en Grande-Bretagne préfigurent peut-être de nouvelles augmentations. Il faudra attendre quelques mois pour vérifier si cette reprise déjà observée sur les marchés mondiaux s’inscrit dans la durée. Mais très réactifs au moindre frémissement, les prix payés aux Pays-Bas et au Royaume-Uni sont les premiers indices d’un retournement de conjoncture attendu depuis plus d’un an.

En mars, la tonne de lait a été payée aux éleveurs britanniques 365 € contre 332 € en janvier. Aux Pays-Bas, avec une hausse de 37 € sur deux mois, le prix de la tonne de lait est passé à 340 € en mars. Il est dorénavant un des plus élevés des sept grands pays européens producteurs de lait.

Pour les autres pays producteurs suivis chaque mois, la Commission européenne n’a pas encore communiqué leur évolution mensuelle pour mars. Les derniers chiffres connus sont ceux de février.

Pour la France, les prévisions tablent sur un prix de la tonne à 330 €. La chute des prix payés ces derniers mois s’est estompée en raison de l’indice de saisonnalité appliqué, plus favorable en période hivernale. Mais c’est aussi cet indice qui pourrait atténuer, à l’échelle de l’exploitation, la reprise des cours des produits laitiers dont bénéficient déjà leurs voisins européens.

Réagir à cet article

Sur le même sujet