Menu

Prix du bléLa France ne traite plus d'affaires vers l’Égypte

Les prix traités par le Gasc déclinent progressivement.
Les prix traités par le Gasc déclinent progressivement.

Depuis le début de la campagne 22/23, le Gasc s’est détourné des appels d’offres publics pour couvrir ses besoins via des négociations privées. Les quelques tenders par l’office d’achat égyptien ont en effet été annulés faute d’offres suffisamment compétitives, et dans lesquels l’origine France peinaient à se distinguer face à la Russie. Depuis la mi-juillet, aucun bateau français n’a ainsi été commercialisé vers cette destination et les derniers chargements vers l’Égypte sont désormais terminés. Avec un marché algérien lui-aussi bouché par la Russie, l’activité portuaire hexagonale risque de marquer un coup d’arrêt sur les prochaines semaines.

 

Réagir à cet article

Sur le même sujet