Menu

Congrès de l’OplVéronique Le Floc’h : « L’organisation des producteurs reste notre priorité ! »

Véronique Le Floc’h : « L’organisation des producteurs reste notre priorité ! »

Les éleveurs laitiers de la Coordination rurale se sont réunis mardi 4 mars 2014 à Montrond-les-Bains, dans la Loire pour leur congrès annuel. Après la présentation d’une étude sur les coûts de production du lait en France par l’Emb et la fin des négociations commerciales entre distributeurs et transformateurs sur le prix du lait, Véronique Le Floc’h, la présidente de l’Organisation des producteurs de lait réagit. Interview.

opl
Véronique Le Floc'h, Daniel Condat et Christophe Fargeot, à la tribune du congrès de l'Organisation des producteurs de lait, le 4 mars 2014 à Montrond-les-Bains. (©Opl)
Web-agri (WA): Les quotas laitiers disparaîtront dans un peu plus d’un an. Estimez-vous la filière laitière prête pour cette échéance ?

Véronique Le Floc’h (Vlf): Non, pas du tout. Nous ne serons prêts que lorsque nous aurons des associations d’organisations de producteurs (Aop) bien structurées qui regrouperont toutes les OP existantes, à savoir les OP France Milk Board, les OP verticales, mais aussi des OP de coopératives, à qui on demanderait un agrément pour constituer un bureau indépendant de la structure coopérative en tant que telle. La création de ces OP de coopératives permettrait aux agriculteurs coopérateurs d’avoir le choix d’adhérer soit  à cette OP coopérative, soit directement à une Aop de bassin.

WA : Ne faut-il pas des aménagements réglementaires pour que ce type d’OP soit possible ?

Véronique Le Floc'h, présidente de l'Opl
Véronique Le Floc'h, productrice de lait dans
les Côtes d'Armor et présidente de l'Opl (©Opl)

Vlf :  La question reste floue pour les coopératives. Certaines voudraient nous faire croire qu’elles ont, de fait, le statut d’OP. Or la réglementation ne le dit pas expressément. Si, demain, on impose aux coopératives de constituer des OP agréées, le coopérateur aurait le choix d’y adhérer, ou d’adhérer directement à l’Aop de la zone concernée.

WA : L’Emb, dont l’Opl fait partie, a présenté au salon de l’Agriculture une étude sur les coûts de production du lait en France, et revendique un prix du lait d’au moins 450 €/1.000 l. En parallèle, quel bilan tirez-vous des négociations commerciales entre distributeurs et transformateurs ?

Vlf : Nous ne sommes pas satisfaits du tout mais on s’y attendait. Comment expliquer que les demandes d’augmentations de prix allaient du simple au double entre industriels privés et coopératives ? Comment comprendre que ce soient les industriels privés, et non les coopératives, qui exigent les plus fortes hausses de prix ? Logiquement, nos coopératives doivent connaître aussi bien que nous nos coûts de production ! Nos coopératives auraient dû demander des augmentations plus fortes. Même avec les hausses consenties, ça ne passera pas financièrement pour de nombreuses exploitations quand le marché laitier va se retourner.

WA : Que comptez-vous faire pour défendre vos revendications ?

Vlf : La meilleure négociation des prix passera par l’organisation de producteurs. La structuration des OP reste la priorité de notre action syndicale. Ce combat passe par des OP transversales et non verticales, et surtout par des Aop. La loi d’avenir actuellement en discussion doit aussi renforcer le rôle des OP.

WA : La Confédération paysanne a pris sa place au sein de l’interprofession laitière. Qu’en est-il de l’Opl ? Quand intègrera-t-elle le collège des producteurs du Cniel ?

Vlf : On a toujours dit qu’on allait y entrer. C’est une volonté des adhérents de l’Opl. Mais ça ne se fera pas avant la fin des débats de la loi d’avenir agricole car nous attendons des précisions. Nous souhaitons qu’elle définisse davantage des orientations plus précises des interprofessions. Nous souhaitons d’abord connaître nos marges de manœuvre pour faire passer nos idées et défendre les intérêts des producteurs. Dans tous les cas, y participer en tant que simples observateurs n’a que peu d’intérêt.



Réagir à cet article

Sur le même sujet