Menu

Quinzaine de la transmission/repriseVouloir se lancer dans l'agriculture : « un pari fou ? »

Mathieu, jeune éleveur, raconte son parcours à l'installation à Aurélie, future agricultrice. (©Chambres d'agriculture)
Mathieu, jeune éleveur, raconte son parcours à l'installation à Aurélie, future agricultrice. (©Chambres d'agriculture)

Pas tant que ça, si l'on est suffisamment formé et si l'on a un projet bien réfléchi, sur le plan économique comme au niveau de l'organisation du travail. C'est ce qu'on voulu montrer les chambres d'agriculture, en vidéo, dans le cadre de leur Quinzaine de la transmission/reprise d'exploitations.

Aurélie Oviste veut reprendre la ferme de son père. Comment doit-elle s'y prendre ? Quelles sont les démarches à mener ? Les chambres d'agriculture profitent de leur Quinzaine de la transmission/reprise d'exploitations, qui se déroule du 18 novembre au 2 décembre dans toute la France, pour rappeler ce qu'il faut faire en vidéo, en allant à la rencontre de Mathieu Chevalier, éleveur de bovins viande au Breuil (Auvergne-Rhône-Alpes) depuis octobre 2021.

Cliquer sur le curseur pour lancer la vidéo.

Les grandes étapes du parcours à l'installation agricole (avec, pour chacune, un article de la rédaction pour aller plus loin) :

  • En premier : se renseigner au PAI (point accueil installation) de la chambre d'agriculture du département où l'on souhaite s'installer.
  • Réaliser son 3P (plan de professionnalisation personnalisé) pour se former en fonction de son projet et de ses besoins, et acquérir les compétences économiques et techniques nécessaires à un(e) chef(fe) d'exploitation. Mathieu évoque, en particulier, la nouvelle formation certifiante à la création d'entreprise certicrea, qu'il a pu suivre.
  • Établir le plan d'entreprise (PE) : plan de financement et étude prévisionnelle.
  • Déposer le dossier de demande d'aide à l'installation (dotation jeune agriculteur ou DJA notamment).
  • Présenter le projet devant un jury de professionnels

Mathieu a effectué, en plus, un stage test reprise grâce auquel il a pu « s'imprégner de la ferme, avant de se retrouver seul à la gérer ». Mais aussi parfaire ses connaissances et ses pratiques sur le terrain.

Réagir à cet article

Sur le même sujet