Menu

Agriculteurs en difficultéLa feuille de route du gouvernement est insuffisante, juge le Modef

Après l’annonce du plan d’action gouvernemental pour lutter contre le suicide en agriculture, le Modef regrette la faiblesse du dispositif d’accompagnement. Pour le syndicat, le cœur du problème reste la rémunération.

Le 23 novembre, la feuille de route pour accompagner les agriculteurs en difficulté a été présentée par les ministres de l’agriculture et de la santé, actant un budget supplémentaire de 12 millions d’euros par an pour lutter contre le suicide et le mal-être agricoles.

Néanmoins, ce dispositif apparaît insuffisant, pour le Modef, qui « regrette que le gouvernement ne s’attaque pas au cœur du problème : la rémunération du travail des paysans », une critique également formulée par d’autres syndicats agricoles.

Le Modef demande donc, « en urgence pour la fin de 2021 », la mise en place d’un certain nombre de mesures : un prix plancher fixé et garanti par l’État et non un tunnel des prix, une aide exceptionnelle de 5 000 € à chaque agriculteur en difficulté, la simplification du dossier administratif de la Prime d’activité et du RSA, et la mise en place d’une cotisation sociale minimale de 1 000 € pour les exploitations en crise afin qu’ils puissent conserver leurs droits sociaux à moindre coût.

Réagir à cet article

Sur le même sujet