Menu

Projet de loi de finances 2022À 5,07 Mrd€, un budget de l’agriculture en hausse et « tourné vers l’avenir »

Le budget du ministère de l'agriculture pour 2022 est en augmentation. (©Pixabay)
Le budget du ministère de l'agriculture pour 2022 est en augmentation. (©Pixabay)

Le ministère de l’agriculture a dévoilé le 22 septembre son budget prévisionnel pour 2022, soit 5,07 milliards d’euros d’autorisations d’engagements et 5,04 milliards d’euros de crédits de paiement. Les moyens alloués aux MAEC et aux aides bio sont en augmentation, tout comme les crédits destinés à l’enseignement agricole et à la sécurité sanitaire.

 

Le budget du ministère de l’agriculture pour 2022, « tourné vers l’avenir », « conforte les actions du ministère » en matière de compétitivité, de souveraineté, de transition, a estimé le cabinet de Julien Denormandie, alors que le projet de loi de finances (PLF) pour 2022 était présenté en conseil des ministres, le 22 septembre. Ce dernier, ultime PLF du quinquennat, est globalement en hausse de 12 milliards d’euros

Du côté de l’agriculture, avec 5,07 milliards d’euros d’autorisations d’engagements (+ 69,2 M€ par rapport à 2021) et 5,04 milliards d'euros en crédits de paiement (+ 26,1 M€), le budget global est lui aussi en hausse, après une stabilité l'année dernière. S’y ajoutent d’autres crédits : le plan de relance (1,2 milliard d’euros), près de 10 milliards d’euros de la Pac, ou encore les crédits exceptionnels du plan gel, tient à préciser le ministère. Le chèque alimentaire n’y est, à ce stade, pas budgété, tout comme les 600 M€ de l’assurance récolte annoncés par Emmanuel Macron et qui sont prévus à partir de 2023.

Investissement dans la recherche et la formation

« L’accent est mis sur la recherche et l’innovation », souligne le cabinet du ministre, qui précise que le plafond du Compte d’affectation spéciale développement agricole et rural ( Casdar) est maintenu à 126 M€ comme l’année dernière, alors qu’une baisse en-dessous des 100 M€ était envisagée. Le PIA4 (plan d’investissement d’avenir) sera également mobilisé en 2022.

Le ministère souligne également l’augmentation des moyens consacrés à l’enseignement agricole (hors dépenses consacrées au personnel) de + 5 % à 675 M€ (autorisations d’engagements) et de + 4 % à 671 M€ en crédits de paiement.

Projet de budget 2022 du ministère de l'agriculture et de l'alimentation
Projet de budget 2022 du ministère de l'agriculture et de l'alimentation (©Ministère de l'agriculture et de l'alimentation)
 

Augmentation des crédits MAEC et aides bio

Le premier axe du budget, consacré au soutien à l’agriculture et la transition agroécologique, prévoit 501 M€ en autorisations d’engagement et 491 M€ en crédits de paiements au titre des contreparties nationales de mesures de la Pac. La hausse est sensible sur les crédits alloués aux mesures agroenvironnementales et climatiques ( MAEC) et aux aides bio, avec 145 M€ en autorisations d’engagements et 140 M€ en crédits de paiement, soit respectivement + 17 % et + 4 % par rapport à 2021.

277 M€ sont maintenus pour le financement de l’ICHN. Par ailleurs, 35 M€ (autorisations d’engagements) et 39 M€ (crédits de paiement) sont consacrés à la Dotation jeunes agriculteurs.

Augmentation des moyens de la sécurité sanitaire

Par rapport à l’année dernière, les crédits augmentent également en ce qui concerne la sécurité sanitaire des aliments, de la santé et de la protection animale, et de la santé des végétaux, avec une enveloppe globale s’élève à 614 M€ d’autorisation d’engagements (+ 2,6 %) et 611 M€ de crédits de paiements (+ 2,1 %).

Journaliste politique et économie

Réagir à cet article

Sur le même sujet