Menu

Contenu réservé

Après le 1er PMPOALes élevages bovins se rapprochent des normes et maitrisent mieux leurs rejets

En rénovant leurs bâtiments, les éleveurs de bovins privilégient les stabulations libres. La récupération des déjections animales progresse, mais reste insuffisante pour les bâtiments les plus anciens.

Les bâtiments d'élevage bovin se transforment, mais de nombreuses étables souvent anciennes ne peuvent toujours pas stocker leurs déjections. En modernisant leurs bâtiments, les éleveurs ont choisi de développer les stabulations libres où les bovins peuvent se déplacer et disposent le plus souvent d’un couchage sur paille. En 2001, on dénombre 70 % des places offertes aux bovins en stabulation libre. Elles étaient 59 % en 1994. Alternative de la stabulation libre, la stabulation entravée ne concerne plus que 23 % des places bovines contre 36 % en 1994. L’élevage en plein air intégral s’étend modérément. Il est désormais utilisé pour 7 % des bovins contre 5 % en 1994.

 

0

Vous avez lu 100 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Bénéficiez de Web-agri en PRO pendant 7 jours gratuitement

*Offre sans engagement