Menu

Blé tendreStocks mondiaux de blé : la baisse se confirme

D'après le CIC, la production mondiale de blé atteindrait 777 Mt sur la campagne 2021/22 (©AdobeStock)
D'après le CIC, la production mondiale de blé atteindrait 777 Mt sur la campagne 2021/22 (©AdobeStock)

Entre une production mondiale revue à la baisse et une forte demande internationale, les perspectives de baisse des stocks de blé se confirment chez les principaux pays exportateurs, d’après les estimations du Conseil international des céréales de novembre.

La situation se tend au niveau des stocks de blé. C’est ce qui ressort du dernier rapport du Conseil international des céréales (CIC), publié le 18 novembre.

L’organisation a revu à la baisse son estimation de la production mondiale de blé tendre pour la campagne en cours : 777 millions de tonnes (Mt), contre 781 le mois dernier. Cela reste un niveau record : le monde avait produit 773 Mt sur la campagne 2020/21 et la moyenne quinquennale est de 757,2 Mt. Cette baisse d’un mois sur l’autre conduit à revoir à la baisse les volumes disponibles.

Et en face, « la demande internationale est toujours particulièrement forte », écrit le CIC. La consommation totale sur l’ensemble de la campagne est désormais évaluée à 782 Mt, quant elle était de 770,4 Mt pour 2020/21 et de 746,8 Mt en moyenne quinquennale.

Disponibilité, consommation et stocks de reports en blé
Disponibilité, consommation et stocks de reports en blé (©CIC)

Les stocks de report mondiaux de blé (274 Mt) devraient donc être « légèrement inférieurs au record absolu établi l’an dernier (278 Mt), mais les inventaires chez les principaux exportateurs pourraient tomber à leur plus bas niveau en neuf ans » : 53 Mt, contre 60 Mt pour 2020/21.

Ces chiffres contribuent à tendre les prix. « Étayé par la précarité de l’offre chez les principaux pays exportateurs », le sous-indice « prix du blé » du CIC a gagné 5 % nets en un mois et « frôlé son plus haut niveau en plus de 10 ans ». Et ce lundi 22 novembre, le cours du blé a encore franchi lundi dès l'ouverture la barre des 300 euros la tonne à brève échéance sur Euronext.

Réagir à cet article

Sur le même sujet