Menu

L'info marché du jourLe Henan, grande province agricole chinoise, est submergé

La partie est de la Chine a reçu des pluies torrentielles ces derniers jours (©Pixabay)
La partie est de la Chine a reçu des pluies torrentielles ces derniers jours (©Pixabay)

Des zones productrices de blé en Chine sont actuellement ravagées par des inondations record, ce qui pourrait modifier le paysage de la demande en grains.

Suite à des pluies torrentielles, l’est de la Chine est actuellement en proie à des inondations historiques qui ont fait de nombreuses victimes et causé d’importants dégâts matériels.

La province du Henan, grande région pourvoyeuse de blé, est particulièrement touchée. La possibilité d’une forte chute de rendements alimente la rumeur d’un relèvement de la demande chinoise. C’est ce que la maison de courtage Price Futures Group évoquait ce matin dans une dépêche AFP : l’Empire du milieu s’apprêterait à acheter plus de blé d’hiver américain que prévu.

Sur place, on contredit cette possibilité : semé en octobre, récolté entre fin mai et début juin, le blé du Henan ne risque pas grand-chose. Par contre, de fortes craintes apparaissent quant aux dégâts observés en arachides, en coton et en maïs, alertait ce matin le fonds chinois Qingma Investment sur Twitter, spécialisé dans les matières premières agricoles.

En tout cas, la rumeur d’une hausse de la demande chinoise a joué sur les marchés du blé, toujours à la hausse hier soir.

Réagir à cet article

Sur le même sujet