Menu

MammitesL'impact économique atteint 230 €/vache/an

L'impact économique atteint 230 €/vache/an

Environ 40 % des vaches laitières françaises souffrent de mammites. Le coût d’une mammite clinique est estimé à plus de 100 € et l’impact économique total atteint les 230 €/vache/an, soit environ 32 €/1.000 l.

Les pénalités et les traitements pour guérir les infections mammaires coûtent cher, mais c'est surtout la baisse du lait vendu qui pèse le plus sur le budget des éleveurs. En effet, deux tiers des coûts directs d’une mammite sont liés aux pertes de lait.

Plus de 30 €/1.000 litres

Première pathologie des élevages laitiers, les mammites cliniques touchent 40 vaches laitières en production pour 100 vêlages. Les pertes économiques annuelles liées aux mammites se comptent en milliers d’euros. L’Inra et l’école vétérinaire de Nantes estiment le coût d’une mammite clinique à plus de 100 € et l’impact économique total à 230 €/vache/an, soit environ 30 à 32 €/1.000 l. D’après ces chiffres, les mammites coûteraient environ 5.500 euros par an pour un troupeau de 60 vaches.

L’Institut de l’élevage estime que ce coût de 230 €/VL/an se décompose ainsi :

  • 120 €/VL de coût direct : baisse de production laitière (70 %), réformes subites (13 %), lait écarté (11 %) et frais vétérinaires (5 %).

La baisse de production laitière due à une mammite clinique est en moyenne de 5 % sur une lactation, soit 400 litres de lait pour une lactation de 8.000 litres. Après une infection, certaines vaches ne retrouvent jamais leur niveau de production initial et ces baisses de lait sont généralement plus fortes chez les multipares que chez les vaches en première lactation.

  • 130 €/VL de coût indirect : pénalités sur la paie de lait (dépassement de la norme de ccs), pertes de temps lors de la traite qui sont estimées à 4h par mammite jusqu’à sa guérison,…
frais directs liés aux mammites
Frais directs liés aux mammites. (©Tnm/idele)

Réagir à cet article

Sur le même sujet