Menu

L'info marché du jourLe palme malaisien côtoie les sommets

Les prix du palme malaisien ont touché des sommets la semaine dernière. (©Pixabay)
Les prix du palme malaisien ont touché des sommets la semaine dernière. (©Pixabay)

Le palme malaisien atteint des records à la Bourse de Kuala Lumpur, surtout à cause d’inquiétudes quant aux approvisionnements des principaux producteurs : l’Indonésie et la Malaisie.

Les contrats à terme sur l’huile de palme pour livraison en avril grimpent depuis cinq semaines et ont atteint le 21 janvier le record historique de 5 322 PM/t à la bourse de Kuala Lumpur (Malaisie), soit 1 121,37 €/t.

Prix quotidien de l'huile de palme à la bourse de Kuala Lumpur
Prix quotidien de l'huile de palme à la bourse de Kuala Lumpur (©MPOC)
 

Ces chiffres sont surtout liés à « une raréfaction des disponibilités malaisiennes et indonésiennes », note Marius Garrigue sur Terre-net. De fait, les stocks finaux d’huile de palme malaisiens ont plongé plus que prévu en décembre. Le coût élevé des engrais, les inondations de fin d’année en Malaisie, l’impact d’Omicron sur la disponibilité en main-d’œuvre ont joué sur la production.

L’Indonésie, premier producteur d’huile de palme au monde, a de son côté décidé de limiter ses exportations afin de contrôler les prix intérieurs de l’huile de cuisson.

L'agence Reuters rapporte une chute de 32,1 % des exports d’huile de palme malaisienne du 1er au 15 janvier par rapport à la première quinzaine de décembre 2021 : 492 883 tonnes contre 725 600 tonnes.

L'Indonésie et la Malaisie produisent environ 85 % des besoins mondiaux en huile de palme, tandis que les premiers importateurs sont la Chine et l’Inde. Pour le fournisseur de données Refinitiv, la demande mondiale en 2021/22 serait de 50,6 millions de tonnes, une hausse de 6,5 % par rapport à la campagne précédente.

Réagir à cet article

Sur le même sujet