Menu

L'info marché du jourL’Égypte achète 600 000 tonnes de blé aux pays de la Mer noire

L'Égypte vient d'acquérir 600 000 tonnes de blé, ce qui serait son plus gros achat depuis 2008 (©Pixabay)
L'Égypte vient d'acquérir 600 000 tonnes de blé, ce qui serait son plus gros achat depuis 2008 (©Pixabay)

Le 29 novembre, l'Égypte a acheté 600 000 tonnes de blé meunier à la Roumanie, la Russie et l'Ukraine. Les blés français n'ont pas été jugés suffisamment compétitifs.

Lundi 29 novembre, l’Égypte a réalisé le plus gros achat de cette campagne de commercialisation, surprenant ainsi les observateurs du marché.

Le Gasc (organisme national égyptien chargé des achats) a annoncé avoir acquis 600 000 tonnes de blé meunier à 12,5 % de protéines au prix moyen de 352,37 $/t FOB, après de fortes remises.

Ce volume se répartit entre les origines Roumanie (240 000 t), Russie (240 000 t) et Ukraine (120 000 t).

Le Caire n’a pas opté pour les blés français, jugés trop chers : selon l’agence Reuters, Soufflet proposait 60 000 t à 361,95 $/t FOB et Viterra 60 000 t à 359,79 $/t FOB. L’offre la plus compétitive descendait à 352,37 $/t FOB, pour 60 000 tonnes de blé roumain.

Alors que les prix du blé sont chahutés par la propagation du variant Omicron, « on peut s’attendre à ce que d’autres acheteurs mettent à profit la actuelle pour accélérer leurs couvertures », juge le cabinet Agritel le 1er décembre.

Réagir à cet article

Sur le même sujet