Menu

L'info marché du jourLa Russie augmente encore ses taxes à l'exportation

La Russie aurait exporté 14,7 millions de tonnes de blé au 21 octobre. (©Pixabay)
La Russie aurait exporté 14,7 millions de tonnes de blé au 21 octobre. (©Pixabay)

À respectivement 67 $/t et 49,70 $/t , les taxes à l'exportation sont encore revues à la hausse en Russie pour le blé et le maïs.

« La Russie augmente encore ses taxes à l'exportation » de blé et de maïs, a annoncé le 25 octobre le cabinet UkrAgriConsult.

Du 27 octobre au 2 novembre, elles seront fixées à 67 $/t en blé et 49,70 $/t en maïs, contre respectivement 61,30 $/t et 48,40 $/t la semaine précédente. De son côté, la taxe relative à l’orge diminue et passe de 45,90 $/t à 42,6 $/t.

Depuis le 2 juin, un système de taxe flottante à l’export de céréales est mis en place pour limiter l’inflation des denrées alimentaires dans le pays, en réduisant les exportations de blé, maïs et orge. Elle est calculée chaque semaine à partir des prix pratiqués par les exportateurs nationaux.

En parallèle, l’agence fédérale Rosselkhoznadzor a annoncé que la Russie avait exporté 17 millions de céréales entre le 1er juillet le 21 octobre, dont 14,7 millions de tonnes de blé… soit 12 % de moins que l’année dernière à la même période, souligne le cabinet APK-Inform.

Le cabinet Sovecon juge par ailleurs que les taxes à l’exportation pourraient pousser les agriculteurs russes à limiter leur sole de blé. « La superficie totale des semis de blé d’hiver en Russie pourrait diminuer cet automne de 0,8 à 1,2 million d'hectares par rapport à il y a un an », estime l’analyste Andrey Sizov, son dirigeant.

Réagir à cet article

Sur le même sujet