Menu

L'info marché du jourVers une nouvelle baisse des estimations pour la production canadienne

Un rapport de l'institut national statistique du Canada est attendu la semaine prochaine, qui risque de ternir encore les prévisions de récoltes. (©Pixabay)
Un rapport de l'institut national statistique du Canada est attendu la semaine prochaine, qui risque de ternir encore les prévisions de récoltes. (©Pixabay)

La production canadienne en céréales pourrait atteindre un niveau historiquement bas cette année, à cause de la météo sèche et chaude qui sévit depuis la mi-juin.

« L es opérateurs craignent que la révision à la baisse des estimations de production au Canada (à cause de la sécheresse qui touche le pays depuis mi-juin, NDLR) ne soit plus importante que prévu », écrit le cabinet Agritel ce 27 août.

Le Conseil international des grains (IGC) juge que le pays produirait 24,5 millions de tonnes de blé cette année contre 35,2 Mt l’an passé, une baisse de 4 Mt par rapport à ses estimations du mois dernier. Mais un rapport de l’institut statistique national StatCan est attendu lundi et le département de l’agriculture canadien a déjà posé « une estimation de production tous blés à 20,18 Mt seulement », d’après Agritel.

Ce contexte a contribué à un rebond des céréales ce jeudi soir.

Plus globalement, l’IGC a réduit de 12 millions de tonnes ses estimations de récolte mondiales en céréales par rapport au mois dernier, et les porte désormais à 2 283,3 Mt contre 2 212,8 Mt en 2020/21. Si la production est revue à la baisse au Canada mais aussi en Russie, aux USA, au Kazakhstan et dans une moindre mesure dans l’UE, elle est en revanche revue à la hausse en Australie, en Argentine et en Ukraine.

Réagir à cet article

Sur le même sujet