Menu

[L'info marché du jour] En RussieTrois fois moins de surfaces semées en cultures de printemps qu'en 2020 !

La semaine dernière, la Russie totalisait seulement 221 000 ha de semis de printemps, contre 926 000 ha un an plus tôt. (©Pixabay)
La semaine dernière, la Russie totalisait seulement 221 000 ha de semis de printemps, contre 926 000 ha un an plus tôt. (©Pixabay)

À fin mars, seuls 4,5 % des surfaces de cultures de printemps russes ont été emblavées dans le sud du pays, soit le tiers comparé à l'an passé, estime Agritel. Mais le soleil de ces jours-ci pourrait permettre de rattraper le retard.

L'info marché du jour de jeudi dernier (voir encadré ci-dessous) annonçait des semis de printemps fortement retardés en Russie, avec seulement 221 000 ha emblavés cette année contre 926 000 ha en 2020 à la même date. L'équivalent du quart ! La météo actuelle dans l'hémisphère nord a déjà été bénéfique, notamment dans le sud du pays. Certes, uniquement 4,5 % de la sole prévue est semée dans cette région, indique Agritel dans sa note d'aujourd'hui, mais ce n'est plus que trois fois moins qu'il y a un an. Et grâce au beau temps, qui devrait perdurer quelques jours au moins, les agriculteurs vont pouvoir réduire le décalage. 

Quant aux cultures d'hiver, « selon le centre météorologique officiel russe, dans les districts fédéraux du sud et du nord Caucase, elles vont continuer leur croissance dans de bonnes conditions les dix prochains jours avec un apport suffisant en humidité », ajoute le cabinet spécialiste des marchés agricoles.

À noter : le rapport du ministère américain de l'agriculture (USDA) du 31 mars 2021 est attendu avec impatience par tous les opérateurs. Il doit en effet préciser les intentions d'emblavements des farmers en maïs et soja, qui pourraient atteindre respectivement « 93 et 90 millions d'acres ». Les stocks US au 1er mars pour la céréale et l'oléagineux seront aussi « suivis de près » car ils risquent, eux, d'être « au plus bas depuis 2017 ».

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet