Menu

L'info marché du jourLes conditions météo s'améliorent enfin en Amérique du Sud !

 « Au Brésil, dans le Mato Grosso, 88 % des surfaces de maïs sont maintenant emblavées », estime le cabinet Agritel. (©Pixabey)
« Au Brésil, dans le Mato Grosso, 88 % des surfaces de maïs sont maintenant emblavées », estime le cabinet Agritel. (©Pixabey)

Ça y est : les pluies tant attendues en Argentine pour le maïs et le soja sont arrivées ! Et, à l'inverse, un temps plus sec est, lui, enfin là au Brésil, plus propice aux cultures en place et aux semis.

Accalmie météo en Amérique du Sud avec des pluies salvatrices en Argentine et, à l'opposé, des conditions plus sèches au Brésil, tout aussi salutaires ! De quoi « améliorer l’état des cultures » argentines et « accélérer les récoltes de soja et la 2e vague de semis de maïs » brésiliens, écrit Marius Garrigue sur Terre-net. « Le retard est désormais quasiment comblé par rapport à il y a un an. »

« Dans le Mato Grosso, 88 % des surfaces de maïs sont maintenant emblavées », estime le cabinet Agritel. Mais « la prochaine récolte de maïs au Brésil pourrait être impactée par les semis tardifs ». Quant au soja, 59 % des parcelles sont récoltées, contre 66 % à cette période en N-1. La Bourse de commerce de Buenos Aires a, elle, augmenté de 5 points le pourcentage de maïs "bon à excellent", à 22 %. Une note néanmoins inférieure de 13 points à celle de l'année passée à la même date !

« Des précipitations bienvenues mais trop tardives »

En soja en revanche, l'organisme a « maintenu son taux de "bon à excellent" à seulement 6 %, soit une chute de 27 points par rapport à l’an dernier ! », complète Marius Garrigue. D'où le bond du complexe oléagineux en dépit des améliorations climatiques au sud du continent américain

Les précipitations, certes « bienvenues » en Argentine, sont cependant « trop tardives pour éviter un impact sur les rendements », nuancent les deux experts. Selon le cabinet spécialiste des marchés agricoles, il faut aussi attendre prudemment le rapport de l'USDA du 31 mars sur les intentions de semis des farmers américains. Les opérateurs « s’attendent en effet à 92 millions d’acres en maïs et 90 millions d’acres en soja ». 

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet