Menu

Agriculture et numériqueLes priorités de la feuille de route de la French AgriTech précisées au Sia

Julien Denormandie a précise la feuille de route de la French AgriTech au Sia 2022. (©<a href="https://twitter.com/Salondelagri/status/1498360202537668611" target="_blank">Salon international de l'agriculture/Twitter</a>)
Julien Denormandie a précise la feuille de route de la French AgriTech au Sia 2022. (©Salon international de l'agriculture/Twitter)

Lancée fin août, la dynamique de la French AgriTech, qui vise à accélérer le déploiement de solutions innovantes en agriculture, est désormais dotée d’une feuille de route dévoilée au salon de l’agriculture par Julien Denormandie. Accompagnement des entreprises, mobilisation de la R&D, sécurisation des données ou effort consacré à la formation font ainsi partie des objectifs de cette dynamique soutenue par le plan d’investissement France 2030.

Annoncée fin août 2021 par les ministres de l’agriculture et de la Transition numérique, la French AgriTech doit initier une dynamique collective autour des start-up agricoles, pour accélérer l'innovation au service de la souveraineté alimentaire. Le 28 février, l’association La Ferme Digitale, chargée de dresser un état des lieux des besoins, a présenté ses recommandations au salon de l’agriculture, en présence de Julien Denormandie qui a précisé l’agenda et la feuille de route de la French AgriTech.

Un programme French Tech AGRI20 pour les start-ups

Parmi les principales actions mises en place par les deux ministères figure la création du programme French Tech AGRI20, dédié aux start-ups AgriTech et FoodTech et piloté par la Mission French Tech. Il doit bénéficier à 20 entreprises auxquelles le soutien des services de l’Etat sera apporté pour favoriser le développement international, le renforcement de la visibilité ou un appui concernant la réglementation. « L’appel à candidatures vise à sélectionner des start-ups proposant des innovations de rupture, que ce soit des services ou des produits, et ayant une capacité à les déployer à grande échelle », précisent les ministères, qui veut intégrer tous les profils économiques.

Sept priorités pour la feuille de route « Agriculture et Numérique »

Parallèlement, la feuille de route Agriculture et Numérique est déployée autour de sept priorités : renforcer la place du numérique et sa formation dans l’enseignement et le conseil agricoles, mobiliser la R&D agricole sur l’utilisation du numérique pour la transition agroécologique, sécuriser et développer la gestion des données, accompagner les entreprises AgriTech dans leurs processus d’innovation et d’industrialisation, aider les fabricants AgriTech à lever les freins règlementaires, créer de la valeur par le numérique dans la chaine alimentaire, et soutenir la French AgriTech pour qu’elle puisse construire les outils dont ont besoin les agriculteurs, rappellent les ministères.

En outre, le plan d’investissements France 2030 prévoit 200 M€ d’investissements, à travers deux appels à projets déjà accessibles : « Innover pour réussir la transition agroécologique », et « Besoins alimentaires de demain ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet