Menu

« Les jeunes talents de l'agriculture »Pour David, produire de la viande est « un travail d'artiste »

S'installer sur l'exploitation familiale dans le Centre n'était pas une évidence pour David. Il travaille un an et demi à l'extérieur, notamment dans le secteur de l'élevage pour lequel il se prend de passion. Il décide de revenir sur la ferme mais en développant sa propre activité : un atelier de vaches allaitantes avec vente directe. Pour en savoir plus, lire ce huitième article de la série présentant, en quelques lignes, les spécificités des parcours et projets des jeunes agriculteurs qui ont inspiré le livre de Christophe Dequidt, consultant, et de son épouse Sylvie : "Le tour de France des jeunes talents de l'agriculture".

Reprendre la ferme familiale ne va pas toujours de soi pour un fils ou une fille d'agriculteur, avant d'avoir un projet bien précis tout du moins. Il a ainsi fallu que David travaille en dehors de l'exploitation quelque temps pour qu'il ait envie de s'y installer. Son expérience au sein d'un groupement d'éleveurs ovins va lui donner la passion des productions animales. S'il se met en Gaec avec son frère Philippe, ce sera pour créer un troupeau de vaches allaitantes limousines, « une race à viande d'exception » selon le jeune producteur, avec un goût « persillé et un gras d'excellente qualité ».

Les 180 bêtes pâturent de mars à novembre et sont nourries, le reste de l'année, avec les fourrages et cultures produits, en bio, par Philippe. « C'est comme ça qu'on arrive à garantir le bon équilibre énergétique, garant de la couleur, de la flaveur, du pH et de la tendreté de la viande. Un travail d'artiste » que la transformation et la vente directe lui permettent de valoriser même si, au départ, il s'est lancé dans cette activité un peu par hasard, à la suite d'une rencontre...

 

Sommaire

Les Jeunes talents de l'agriculture

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet