Menu

Info firmeNoueur Claas : 100 ans d'histoire rondement ficelés !

Depuis sa dernière évolution, le noueur est capable de travailler avec de la ficelle de plus gros diamètre. (©Claas)
Depuis sa dernière évolution, le noueur est capable de travailler avec de la ficelle de plus gros diamètre. (©Claas)

1921 : c'est la naissance du premier noueur Claas, fabriqué pour la lieuse à paille. Cent ans plus tard, plus d'un million d'unité sont sorties de l'usine allemande. Évidemment, le dispositif a évolué pour s'adapter au matériel actuel, comme la presse à balles rectangulaires haute densité nommée Quadrant, dont la dernière version célèbre le brevet centenaire.

Le noueur Claas fête ses 100 ans
Le premier noueur Claas a été breveté en 1921 en vue d'équiper les lieuses de paille. (©Claas)

Il y a tout juste 100 ans Claas déposait son brevet pour protéger son noueur destiné à la lieuse de paille de l'époque. Ce fût d'ailleurs le point de départ de l'aventure dans le secteur de la presse, dont le lancement de la dernière génération de Quadrant Evolution ouvre encore un nouveau chapitre à l'histoire.

Le noueur est la pièce maîtresse des presses à balles parallélépipédiques. Sur le plan mécanique, son principe de base est resté pratiquement inchangé au fil des ans, qu'il produise des nœuds simples ou doubles. L'innovation mise au point par la marque date de 1923. Il s'agissait en l'occurrence d'un bec noueur avec lèvre supérieure à mouvement limité, bénéficiant du breveté n° 414212. Le dispositif allait révolutionner le pressage du fourrage et servir de vitrine au constructeur pendant plusieurs décennies.

1934 : première presse à pick-up capable de ramasser

Deux ans plus tôt, en 1921, Claas avait déjà déposé son premier brevet pour le noueur destiné aux lieuses de paille. C'est fût d'ailleurs le premier outil vendu par l'entreprise familiale, suivie par la presse à paille. À cette époque, les deux machines avaient été conçues pour être utilisées en association avec la batteuse.

En 1934, les techniques de récolte du foin et de la paille furent encore chamboulées avec le lancement de la presse à pick-up. Le premier engin capable de mécaniser le ramassage et le chargement du fourrage. L'histoire retient d'autres grandes dates, comme celle de la première presse haute pression HD en 1953 ou de la presse à piston coulissant Markant de 1967. Sans oublier la presse Quadrant en 1988...

Rien qu'en Allemagne, plus de 5 500 unités ont déjà été vendues. C'est le volume le plus important sur le marché de la presse à balles parallélépipédiques ! On retrouve le modèle jusqu'en Thaïlande, où elles servent à presser de la paille de canne à sucre, en Afrique du Nord, en Chine et en Amérique du Nord où elles pressent de la paille de maïs. De la lieuse de paille à la Quadrant, plus d'un million de noueurs ont été fabriqués.

Dernière étape : la régulation de pression APC

La dernière étape de l'évolution du système remonte à 2015. Le nouveau bec noueur avec une plaque de serrage entièrement repensée débarque. Outre l'amélioration de la fiabilité du nouage, l'installation est désormais capable de travailler avec de la ficelle de plus gros diamètre. Sans parler du système de régulation automatique de la pression de pressage, l'APC (Automatic Pressure Control), dont les capteurs surveillent en permanence la tension et gèrent ainsi la densité de la balle. Et ce, automatiquement en vue d'éviter les ruptures de ficelle et pour produire des balles d'un poids maximum.

Journaliste machinisme

Réagir à cet article

Sur le même sujet