Menu

Motorisation alternativeJCB lance l’industrialisation d’un moteur à hydrogène

Le premier ministre britannique Boris Johnson affiche son soutien à la production de machines équipées de moteurs à hydrogène. (©JCB)
Le premier ministre britannique Boris Johnson affiche son soutien à la production de machines équipées de moteurs à hydrogène. (©JCB)

Lord Bamford, président de JCB, en compagnie du premier ministre britannique Boris Johnson, affiche sa volonté de se tourner pour l’avenir vers les moteurs à hydrogène. Un combustible « zéro émission », pour pallier l’utilisation d’énergies fossiles et réduire ses émissions de CO2.

Lors d’un événement organisé par JCB au centre de Londres en octobre dernier, JCB a présenté un chargeur télescopique alimenté par un moteur à hydrogène. Précédemment, un prototype de chargeuse-pelleteuse avait été présenté par le constructeur britannique.

La performance de l’hydrogène comme leitmotiv 

Le projet de développement de moteurs à hydrogène représente un investissement de 100 millions de livres sterling pour la marque. 150 ingénieurs sont affiliés au développement du projet, avec pour objectif de commercialiser les premières machines fin 2022.

Objectif commun : réduire les émissions de CO2 et de gaz à effet de serre

La gamme des matériels à hydrogène JCB est actuellement présentée en « zone verte » à la COP 26, qui a lieu à Glasgow (Ecosse), et qui réunit les dirigeants du monde entier dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre à échelle mondiale.

La présence de JCB et de sa gamme hydrogène à la COP 26 concorde avec la volonté des gouvernements du monde entier de soutenir la production, la distribution et l’utilisation de l’hydrogène afin de réduire les émissions de CO2.

Le premier ministre britannique Boris Johnson soutient vivement le projet : l’hydrogène « pourrait nous aider à atteindre rapidement nos objectifs […] pour lutter contre le changement climatique, créer de nouveaux emplois et attirer de nouveaux investissements ».

Lord Bamford souligne également la nécessité de trouver des solutions alternatives au diesel, différentes de l’électricité, qui selon lui n’est pas universelle et « ne peut être utilisée que pour alimenter des machines compactes ».

L’un des leaders mondiaux en matière de chargeurs télescopiques met également un point d’honneur à ce que les moteurs à hydrogène qui seront prochainement commercialisés, soient « efficaces et abordables, sans émission de CO2 ».

Et vous, êtes-vous prêt à passer à l’hydrogène ?

Réagir à cet article

Sur le même sujet