Menu

Betteraves sucrièresTereos ajuste le prix pour 2021/22 et avance le début de la campagne 2022/23

 Les 9 sucreries françaises Tereos débuteront entre le 8 et le 21 septembre 2022, soit jusqu’à 8 jours plus tôt. (©Terre-net Média)
 Les 9 sucreries françaises Tereos débuteront entre le 8 et le 21 septembre 2022, soit jusqu’à 8 jours plus tôt. (©Terre-net Média)

Le conseil d'administration vient d'annoncer dans un communiqué sa décision d'ajuster, à la hausse, le prix des betteraves livrées par ses coopérateurs au cours de la campagne 2021/22. La coopérative partage également le calendrier de démarrage de ses usines françaises pour la nouvelle campagne betteravière.

« Les coopérateurs recevront 1,63 €/t à 16, qui s’ajouteront aux 26,67 €/t à 16 perçus le 31 mars 2022, soit une rémunération globale moyenne de 29,90 €/t à 16 (incluant la prime d’engagement et les indemnités de campagne) », indique le conseil d'administration de Tereos suite à la réunion de bilan de campagne 2021/22 réalisée ce mardi 6 septembre.

« Nous pouvons réaliser cette augmentation de prix grâce à la nouvelle politique commerciale initiée en juin 2021 et la continuité d’une maîtrise de nos coûts financiers et industriels. La volonté est d'assurer une rémunération créatrice de valeur pour nos coopérateurs », explique Gérard Clay, président du conseil d’administration. 

Calendrier de la campagne 2022/2023

Toujours dans cet objectif et afin de limiter l'exposition de la coopérative aux risques d'approvisionnement en gaz au cours de l'hiver prochain, la coopérative anticipe également le démarrage de sa nouvelle campagne betteravière. « Après consultation des coopérateurs, les 9 sucreries françaises débuteront entre le 8 et le 21 septembre 2022, soit jusqu’à 8 jours plus tôt. Ce calendrier tient également compte de l’actualisation de la prévision de rendement, inférieure à la moyenne 5 ans, et de la persistance de la sécheresse » .

Calendrier de démarrage de la campagne 2022/2023
Calendrier de démarrage des sucreries Tereos pour la campagne 2022/2023. (©Tereos)

« La consommation annuelle de gaz est incompressible pour une sucrerie et le process industriel ne peut être arrêté temporairement. Désormais la source d’énergie de la quasi-totalité de nos usines est le gaz afin de réduire nos émissions de CO2. C’est au regard du contexte géopolitique que le Conseil coopératif, après consultation des coopérateurs, a décidé d’avancer le démarrage de la nouvelle campagne », précise Jean-Jacques Mennesson, président du conseil coopératif.

Réagir à cet article

Sur le même sujet