Menu

Andaineurs SitrexDu soleil pour vos fourrages

La largeur de travail varie de 7,5 à 9,6 m. (©Sitrex)
La largeur de travail varie de 7,5 à 9,6 m. (©Sitrex)

Sitrex lance un andaineur à soleil, conçu pour les grandes exploitations et les entreprises de travaux agricoles ou les Cuma. Pour le moment, trois modèles composent la gamme : 12, 14 ou 16 soleils pour travailler de 7,5 à 9,6 m de large en seul passage. Une série XL devrait voir le jour au premier semestre 2018. La marque annonce trois autres engins comptant 18, 20 ou 22 soleils. Après le passage de la machine, la taille de l'andain varie de 1 à 1,8 m de largeur, pour correspondre au pick-up de la presse ou de la remorque autochargeuse.

Sitrex étoffe sa gamme d'andaineurs à soleil. Le constructeur italien vient de présenter Europa, un outil conçu pour les grandes exploitations, les ETA ou les Cuma. La gamme compte trois modèles, dont la largeur varie de 7,5 à 9,6 m. Pour cela, la marque installe 12, 14 ou 16 soleils. Au premier semestre 2018, une version XL devrait voir le jour. La marque parle de trois outils supplémentaires de 18, 20 ou 22 toupies.

Côté châssis, un modèle unique équipe toute la gamme. La poutre centrale, surdimensionnée, télescope tel un pantographe pour se mettre en position travail. Sur la route, la largeur de l’engin ne dépasse pas 2,55 m et satisfait ainsi la réglementation en vigueur. À l'arrière, la traverse a été réhaussée avec des roues de dimension 11,5/80 – 15,3 10 PR.

L'opérateur règle la largeur de l’andain et peut même la modifier pendant le travail. Elle varie de 1 à 1,8 m. En fait, c'est la position des quatre derniers soleils qui change proportionnellement. Un indicateur fixé sur la poutre informe l'agriculteur de la largeur à laquelle il travaille. Le confort de travail n'est pas en reste. Inutile de descendre du tracteur pour plier ou déplier l'andaineur. L'opération est assurée par l'hydraulique du tracteur, et sans descendre de la cabine. Les premiers exemplaires devraient être disponibles en France dès le mois prochain.

Journaliste machinisme

Réagir à cet article

Sur le même sujet