Menu

État des nappes phréatiques« Une situation globalement très satisfaisante » au 1er septembre

État des nappes phréatiques au 1er septembre 2021. <a href="https://www.brgm.fr/sites/default/files/documents/2021-09/communique-nappes-eau-souterraine-2021-09-carte.pdf" target="_blank">Cliquez sur la carte pour l'agrandir</a>. (©BRGM)
État des nappes phréatiques au 1er septembre 2021. Cliquez sur la carte pour l'agrandir. (©BRGM)

« La situation au mois d’août est globalement très satisfaisante, avec des niveaux comparables à très au-dessus des moyennes mensuelles », annonce le BRGM dans son point sur l'état des nappes phréatiques au 1er septembre 2021.

« La fin du printemps et le début de l’été 2021 se sont révélés atypiques : les précipitations très abondantes entre mai et juillet, associées à une évapotranspiration faible, ont permis de ralentir l’intensité de la vidange et même d’observer des épisodes exceptionnels de recharge. En août 2021, les niveaux sont en baisse et la vidange estivale se poursuit ou redémarre sur l’ensemble des nappes. Ce phénomène est habituel durant l’été : les précipitations estivales génèrent rarement des pluies efficaces permettant de recharger les nappes, l’eau réussissant à s’infiltrer dans les sols étant entièrement reprise par la végétation », indique le Bureau de Recherches géologiques et minières (BRGM) dans son état des nappes phréatiques au 1er septembre 2021. 

La situation au mois d’août est donc globalement très satisfaisante, avec des niveaux comparables à très au-dessus des moyennes mensuelles. À nuancer néanmoins pour les nappes du pourtour méditerranéen et de Corse où les niveaux sont bas.

La vidange devrait se poursuivre sur l’ensemble des nappes du territoire en septembre et cela jusqu’à la mise en dormance de la végétation et la survenue d’épisodes pluviométriques abondants, soit jusqu’à mi-octobre à fin novembre.

Journaliste météo et risques climatiques

Réagir à cet article

Sur le même sujet