Menu

Contenu réservé

Conseil de nutritionnisteAnticiper le rationnement avant la mise en route d’un robot de traite

Avec la mise en place du robot de traite, le niveau d'étable est passé de 32 à 35 litres par vache et par jour. (©Terre-net Média)
Avec la mise en place du robot de traite, le niveau d'étable est passé de 32 à 35 litres par vache et par jour. (©Terre-net Média)

La mise en route d’un robot de traite est toujours un moment de stress important. D’autant plus quand elle s’accompagne, comme chez Lorry, éleveur dans les Côtes d’Armor, d’un regroupement de troupeau et de la construction d’un nouveau bâtiment. Au niveau alimentation, Lorry est conseillé par Benoît Réalland, nutritionniste indépendant pour le cabinet Bdm.

Lorry est producteur laitier dans les Côtes d’Armor. Il vient de reprendre un troupeau de 40 VL qu’il a regroupé avec ses 60 VL déjà présentes sur l’exploitation. A cette occasion, un nouveau bâtiment équipé de deux robots de traite Lely est construit. Tout y a été réfléchi : position centrale des robots pour optimiser la circulation, zones de soins aménagées, pédiluves à la sortie de chaque robot, brasseurs d’air…

Limiter l’aliment au robot

501

Vous avez lu 15 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Bénéficiez de Web-agri en PRO pendant 7 jours gratuitement

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Sur le même sujet