Menu

Contenu réservé

Conseil de PROLait - Pour optimiser le coût de renouvellement : viser un vêlage précoce

Lait - Pour optimiser le coût de renouvellement : viser un vêlage précoce

Le coût de production de la génisse laitière représente une part non négligeable du coût global. Des marges de manœuvre existent pour l’optimiser. Analyse d’Emmanuel Etesse, de Cogedis.

Génisses - Photo parue sur Web-agri.fr, titre édité par Terre-net Média.
Pour optimiser le coût de renouvellement en élevage laitier, l’éleveur a deux leviers à sa disposition : l’âge au vêlage et le taux de réforme. (© Photo Terre-net Média)

En lait, le coût de renouvellement représente 8 % du coût de production global, soit 22,2 euros pour 1.000 litres en moyenne. Surtout, force est de constater de gros écarts, puisque le chiffre varie de 4 à 60 euros pour 1.000 litres selon les exploitations ! Concrètement, le coût de renouvellement correspond au prix de revient des génisses (ou prix d’achat des vaches laitières) moins les ventes de réforme. Le but du jeu consistera, pour l’éleveur, à diminuer le prix de revient de ses génisses tout en optimisant le taux de réforme et en améliorant la vente des réformes.

1.295 euros pour un vêlage à 27 mois

0

Vous avez lu 24 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Bénéficiez de Web-agri en PRO pendant 7 jours gratuitement

*Offre sans engagement

Sur le même sujet