Menu

Sur les réseaux sociauxLes éleveurs se défendent d'une nouvelle attaque anti-élevage

C'est une nouvelle vidéo anti-élevage qui circule sur les réseaux sociaux. Mais cette fois-ci, c'est un humoriste français qui s'attaque à l'élevage laitier ! (article du 21/12/2017 complété le 30/12/2017 puis le 05 et le 09/01/2018)

(article complété le 30/12 avec des réactions de médias grand public et de nouvelles informations à propos du veau qui a été volé pour réaliser la vidéo anti-élevage de Rémi Gaillard, cf. infos et liens en bas de page puis le 05/01/2018 suite à la parution d'une lettre ouverte de trois éleveurs dont la ferme a été visitée illégalement et le 09/01/2018 avec la pétition lancée par les éleveurs pour demander la restitution du veau volé).

 L'humoriste Rémi Gaillard poste une vidéo anti-élevage et scande « libérons les vaches » lorsqu'on voit sur les images un individu en train de sortir un veau de sa case en pleine nuit
L'humoriste Rémi Gaillard poste une vidéo anti-élevage et scande « libérons les vaches » lorsqu'on voit sur les images un individu en train de sortir un veau de sa case en pleine nuit. (©Anymal)

Hier soir, l'humoriste Rémi Gaillard publiait une vidéo de propagande anti-élevage sur son compte Facebook ainsi que sur sa page Anymal (association de défense et protection des animaux). Des images tournées en pleine nuit dans des élevages laitiers sur lesquelles on aperçoit quelques vaches en étable. Il dénonce d'abord « l'obscurité et l'insalubrité » dans lesquelles vivent les animaux. Des propos et des images qui font rager toute personne qui connait l'élevage. Et même les non spécialistes, tant la volonté de manipuler est grossière... Obscurité ? Il est très tentant de répondre : « Et bien oui M. Gaillard, la nuit, les vaches sont dans le noir, comme nous tous... ». Concernant la propreté des animaux qu'il pointe du doigt, certains éleveurs pourraient éventuellement proposer à ce grand défenseur de venir brosser les vaches à ses heures perdues, non ?

Des images d'un robot de traite en fonctionnement sont accompagnées des termes « tout mécaniser pour rentabiliser la souffrance au maximum ». Cependant, comme le dit Léonard Théron ci-dessous, « la vidéo mélange deux aspects clés de l'agriculture : la mécanisation et la robotisation avec les mauvaises pratiques (la maltraitance) ». M. Gaillard est alors ici dans la plus grande confusion.

L'éternel sujet « enlever les veaux de leur mère » est ensuite abordé, illustré par les images d'un veau probablement mort. C'est si facile de fabriquer des clichés anti-élevage en montrant des extraits de vidéos totalement sortis de leur contexte. Le passage en revue de la pharmacie en est également la preuve : « des médicaments et des stupéfiants pour maintenir tout ce business », cite M. Gaillard. Et pourtant, ces médicaments sont, comme ceux que nous avons tous chez nous, délivrés sous prescription pour soigner des pathologies. Il scande enfin pour couronner le tout : « libérons les vaches » !

Le monde agricole réagit et l'éleveur défend son métier

Cette nouvelle vidéo à charge est un nouveau couteau planté dans le dos des éleveurs. Et ceux-là n'en peuvent plus ! Ils travaillent non seulement du mieux qu'ils le peuvent sans parvenir à gagner leur vie mais croulent en plus sous le poids des stigmatisations incessantes. Ils ont d'ailleurs été nombreux à réagir sur les réseaux sociaux et pas seulement des éleveurs. Pour rappel, de nombreux emplois sont induits par l'agriculture. C'est le cas par exemple de Léonard Théron, vétérinaire qui a posté une vidéo sur son compte Facebook :

Cliquez sur l'image pour visionner la vidéo de Leonard Theron

Antoine Thibault, éleveur connu sous le pseudo Agriskippy a également réagi en réalisant lui aussi une vidéo au milieu de ses vaches la nuit :

Cliquez sur l'image pour visionner la vidéo d'Agriskippy

Complément ajouté à l'article suite à une nouvelle réaction : Émilie, une éleveuse du Pas-de-Calais, répond sur sa chaîne Youtube "Agribelle naturellement" en faisant visiter son élevage : 

Cliquez sur l'image pour visionner la vidéo d'Agribelle

 

Parmi les commentaires sous la vidéo de Rémi Gaillard, on peut lire :

- « Avant de publier ta vidéo, as tu bien réfléchi à ce que tu disais et aux images que tu montrais ? Car en réalité, c'est de la merde, c'est de la propagande ton affaire ! Tu te permets de critiquer l'élevage français alors que tu n'y connais rien du tout ! » (posté par Léo Marie)

- « Tant qu'il y aura des imbéciles pour croire ces conneries, les éleveurs seront des bêtes noires. » (Jean-Marie Remise)

- « Pour être éleveur il faut aimer les animaux si tu étais là dedans tu le saurai. Alors c'est facile de taper sur les éleveurs mais c'est le système qui conduit à des dérives ou des images comme tu montres alors si tu veux avoir un effet positif et un temps soit peu intelligent intéresses toi à ce qu'il se passe plus haut. Et arrêtez tous de vouloir payer moins cher pour manger, ça aidera aussi sûrement beaucoup plus les animaux que de montrer des images comme ça. » (posté par Nicolas Aries)

- « M. Gaillard... Quelle déception cette vidéo... Je te pensais au dessus de ça ! Utiliser sa notoriété pour enfoncer un peu plus l'élevage français, c'est minable ! » (Michaël Jouin)

Et bien d'autres encore... Certains ont même invité Rémi Gaillard à venir visiter leur ferme en plein jour cette fois :

- « Venez sur nos fermes à la rencontre d’éleveurs passionnés malgré une conjoncture pas toujours facile ! » (Thibaut Giraud)

- « Chausse tes bottes et vient te promener sur nos exploitations voir réellement les vaches et juger par toi-même avant d'aller raconter un tas de connerie... Tu n'y connais vraiment absolument rien... » (Marc-Antoine Blot)

- « Avant de publier des vidéos discriminantes comme celles-ci sans comprendre les bases (exemple du sang sur la queue d’une vache synonyme de chaleur comme les règles chez une femme) je t’invite et je pense beaucoup d’amis éleveurs t’invitent à venir visiter nos fermes pour te montrer la réalité des choses et le soin porté à nos animaux !!! » (David Lavigne)

 

La génisse volée buvait encore le lait de sa mère

Complément ajouté à l'article le 30 décembre : nouvelles informations à propos du veau qui a été volé pour réaliser la vidéo anti-élevage.

Selon le journal Centre Presse Aveyron, l'effraction a eu lieu au Gaec Marre, un élevage de bovins lait de Labastide-l’Évêque (Aveyron). Extrait de l'article : "« Le matin du 1er octobre, on a découvert qu’un veau était mort. Et l’on s’est rendu compte qu’une génisse avait disparu », raconte M. Marre, qui exploite le Gaec avec deux autres membres de sa famille." Ils avaient alors porté plainte pour vol, rapporte le journal. C'est en voyant la vidéo sur Facebook qu'ils ont reconnu leur élevage. La famille est outrée de se retrouver accusée de maltraitance et s'indigne du « préjudice que subit la profession tout entière (...) alors que l’on est respectueux des animaux et de l’environnement ». Plus de détails sur le site de Centre Presse.

La génisse volée avait à peine 24 heures et buvait encore le lait de sa mère explique l'éleveur Anthony Marre interrogé par France 3 Midi-Pyrénées. Diffusé dans le journal télévisé (JT) du midi le 30 décembre, ce reportage confirme que tout est fait dans cet élevage pour garantir aux animaux la meilleure vie possible. France 3 y souligne aussi les avantages de la traite robotisée. « La vidéo de Rémi Gaillard s'inscrit dans un contexte d'agri-bashing de plus en plus répandu sur les réseaux sociaux, explique le journaliste. Ce phénomène s'explique par une méconnaissance générale des systèmes d'élevage. Il revient désormais aux éleveurs de s'ouvrir aux nouvelles technologies de communication pour lutter contre l'agribashing et les idées reçues sur les conditions d'élevage » Reportage à voir dans le JT 12-13 du 30 décembre, de 3'28 à 5'57, sur le site de France 3 Midi-Pyrénées

 

Complément ajouté à l'article le 5 janvier 2018 : à leur tour, les trois éleveurs laitiers dont l'exploitation a été visitée en pleine nuit s'adressent à Rémi Gaillard dans une lettre ouverte publiée sur Facebook et à lire sur : Anthony Marre, éleveur : « Réveillez vous, consommateurs : faites confiance à vos paysans ! » 

Complément ajouté à l'article le 9 janvier 2018 : Pétition lancée par Anthony Marre et ses associés Michel et David (chez qui le veau a été volé) suite à l'absence de réponse de Rémi Gaillard à leur lettre. « Nous attendions de sa part une réponse, explique l'éleveur sur sa pétition, malheureusement, aucune réaction ! Il n’a ni communiqué sur le sort de l’animal volé, ni présenté ses excuses sur l’amateurisme de son enquête sur la filière laitière. » Pour signer, rendez-vous sur :  "Rémi Gaillard et ton association Anymal : veuillez nous rendre notre veau !

 

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet