Menu

Crise agricoleMomagri dénonce la dérive de la Pac

Le think tank Momagri estime dans un communiqué que les mesures annoncées par la Commission européenne pour sortir les agriculteurs européens de la crise sont dérisoires. Il dénonce l’inadaptation de la nouvelle Pac et propose quelques pistes de réforme.

Les 500 M€ d’aides d’urgence, l’avance sur paiements directs portée de 50 à 70 %, la revalorisation de l’aide au stockage privé, etc. annoncés le 7 septembre 2015 par la Commission européenne suite à la mobilisation des agriculteurs européens à Bruxelles ne sont que « des réponses dérisoires » pour le think tank Momagri. Ces propositions « n’apportent aucune réponse structurelle aux difficultés durables du monde agricole européen et plus particulièrement français » et « démontrent à quel point la nouvelle Pac est inadaptée aux problèmes à résoudre ».

Momagri pointe aussi du doigt la position de la Commission européenne à l’égard des accords de libre-échange en cours de négociation. Si cette dernière y voit une solution pour écouler les produits agricoles européens, Momagri rappelle les effets négatifs qu’ils peuvent engendrer pour les agriculteurs européens. Ces pays protègent en effet davantage leurs agriculteurs des chutes excessives des prix.

Le think thank demande une réforme en profondeur de la Pac pour qu’elle :

  • « Assure un revenu plus stable et rémunérateur pour les agriculteurs, ce qui implique des mécanismes de soutien contracycliques en cas de chute excessive des marchés ;
  • Réponde aux enjeux stratégiques de l’Union européenne en termes de productions de qualité et de sécurité alimentaire ;
  • Améliore la compétitivité des productions agricoles et des industries agroalimentaires européennes porteuses de nombreux emplois. »

« C’est dans cette perspective que Momagri a publié début 2015 son Livre blanc "Un nouveau cap stratégique pour la Pac", qui propose de redéployer les paiements directs autour d’un dispositif contracyclique stabilisateur des revenus des agriculteurs et à un coût budgétaire compatible avec l’enveloppe des perspectives pluriannuelles. »

Le think tank conclut : « Il est temps que le Parlement européen prenne le leadership à l’approche de la révision à mi-parcours du cadre financier pluriannuel européen en 2016-2017 pour convaincre la Commission européenne d’engager une véritable réforme de la Pac. »

Journaliste météo et risques climatiques

Réagir à cet article

Sur le même sujet