Menu

Vu sur YoutubeDavid Forge parie sur la pluie pour ses 15 ha de colza semés plus tardivement

David Forge a décidé de semer 15 ha de colza supplémentaires en ce début septembre, scrutant avec attention les prévisions météo pour s'assurer de l'arrivée de la pluie avant de débuter le chantier. Il nous explique les enjeux et risques de semer plus tardivement.

Alors que ses premiers colzas semés autour du 15 août sont bien levés (35 hectares), David Forge a fait le pari d'implanter 15 ha supplémentaires plus tardivement sur des sols argilo-calcaires. Il espère ainsi avoir davantage de colza à récolter en 2022, ce qui serait économiquement intéressant.

Dans une première vidéo publiée sur La Chaîne agricole, sa chaîne youtube, il explique attendre que les prévisions de pluie soient les plus précises possibles avant de démarrer le semis. Il a préparé ses terres et son matériel. Il a d'ailleurs décidé de changer : plutôt que la herse rotative et le combiné utilisés dans ses limons, il va opter cette fois-ci pour son semoir à dents afin d'être plus réactif en cas de pluie annoncée. 

Cliquez sur la vidéo pour la lancer

C'est finalement les 7 et 8 septembre derniers qu'il a débuté son semis puisque des orages étaient prévus dans les 24h. « Les dés sont jetés », explique l'agriculteur à la fin de son chantier .

Les orages ont finalement bien eu lieu mais seulement 3 mm sont tombés, insuffisant pour le moment pour faire germer les graines. L'idéal serait d'avoir au moins 10 mm. À suivre pour voir si la pluie sera au rendez-vous dans les jours à venir.

Cliquez sur la vidéo pour la lancer

Journaliste météo et risques climatiques

Réagir à cet article

Sur le même sujet