Menu

OléagineuxColza, soja : une récolte record et des surfaces toujours plus étendues

La récolte mondiale de soja devrait atteindre des sommets en 2016-2017 selon les Etats-Unis. En Europe, la surface consacrée à la culture des oléagineux est en hausse, comme l'a constaté le conseil spécialisé de FranceAgriMer, réuni cette semaine.

Le conseil FranceAgriMer a fait le point sur la situation actuelle des oléagineux. Le marché mondial a récemment été influencé par les inondations en Argentine, exerçant une tension sur les prix et suscitant des craintes sur la qualité des graines de soja. Mais FranceAgriMer précise que « les nouvelles perspectives de récolte argentine ont conduit des opérateurs à revoir leurs positions, sur le marché physique avec des substitutions d’origines mais aussi sur le marché à terme américain avec une vague d’achat des fonds d’investissement. »

La prévision de production mondiale 2016/17 de soja, publiée mi-mai par l'USDA, atteint un nouveau record, mais affiche toutefois un stock final qui se  contracte par rapport à 2015/16, résultat d’une utilisation dynamique tirée par la trituration et les exportations. Le bilan prévisionnel en colza est plus morose, avec une production mondiale inférieure à la moyenne quinquennale, des utilisations en retrait et un stock final au plus bas depuis 10 ans.

Côté européen concernant la prochaine récolte 2016, la Commission européenne table sur une progression des surfaces en oléagineux (colza, soja, tournesol), avec une production qui pourrait atteindre 33 Mt, en hausse de 1 Mt par rapport à 2015. La France céderait sa place de 1er producteur européen de colza à l'Allemagne.

Concernant les débouchés, la Commission prévoit une hausse de la trituration pour l’ensemble des graines oléagineuses à 44,9 millions de tonnes (Mt) contre 44,2 Mt par rapport à 2015/16.

En France, selon les estimations des services régionaux de FranceAgriMer établies fin mai, la surface en colza se stabilise autour de 1,5 million d’hectares, avec des semis en très légère progression de 1 % par rapport à l’an dernier.

Les ensemencements en tournesol seraient en retrait de 9 %, à 563 000 ha contre 619 000 ha en 2015.  Le soja progresserait de 8 %, avec 109 000 ha en 2016.

Une étude sur la filière luzerne

Coop de France Déshydratation a présenté au conseil une étude prospective relative à son projet de filière luzerne à l’horizon 2020, cofinancée par FranceAgriMer. Quatre grands axes stratégiques ont été identifiés :  répondre au défi de la transition énergétique ; s’adapter aux futurs besoins du marché en quantité et en qualité, avec une segmentation de l’offre et le développement de nouveaux produits et débouchés ; préparer la réforme de la PAC post-2020 ; renforcer le lien entre luzerne et environnement.

L’étude recense les actions à mettre en œuvre pour développer les marchés, innover dans les domaines de la production et de la transformation et mieux valoriser les atouts économiques et écologiques de la luzerne auprès des éleveurs et des consommateurs.

Réagir à cet article

Sur le même sujet