Menu

L'engagement paysanLa coopérative Unicor lance sa marque de viande éthique

Qualité, territorialité, durabilité et équité sont les 4 piliers de cette nouvelle marque de viande éthique : L'engagement paysan par la coopérative Unicor. (©Unicor)
Qualité, territorialité, durabilité et équité sont les 4 piliers de cette nouvelle marque de viande éthique : L'engagement paysan par la coopérative Unicor. (©Unicor)

Des éleveurs du Massif central, réunis au sein de la coopérative Unicor, lancent leur marque nationale de viande éthique à destination des GMS : L'engagement paysan.

C'est à l'occasion du Sommet de l'élevage que la coopérative Unicor a présenté sa marque de viande éthique baptisée L'engagement paysan. Jean-Claude Virenque, éleveur et président de la coopérative, affirme : « Toutes les enquêtes d’opinion confirment que, si la consommation de viande reste très largement majoritaire dans notre pays, les consommateurs sont de plus en plus attentifs et exigeants. Leurs préoccupations sont légitimes et elles rejoignent notre éthique d’éleveur. Il nous semblait donc essentiel d’y répondre de manière concrète. »

Cette démarche est à destination des GMS et rassemble bœuf, veau et agneau. Elle s'appuie alors sur quatre engagements : qualité, territorialité, durabilité et équité. C'est sur ce dernier point que le président insiste : « La maitrise par notre coopérative de l’ensemble de la chaîne de valeur, jusqu’à l’abattage et à la découpe, est un atout essentiel pour assurer une juste rémunération aux éleveurs et un prix d’achat justifié et accessible aux consommateurs. La suppression d’une multitude d’intermédiations commerciales et de prestations externes, nous permet d’éviter une dispersion de la valeur. C’est un point central afin d’assurer un prix équitable, en s’appuyant sur les critères de la loi Egalim 2 qui intègre les coûts de productions. »

Côté qualité et territorialité, la marque souhaite rendre traçable chaque barquette de viande : « Nos partenaires commerciaux comme nos clients finaux pourront, en scannant un simple QR Code, remonter jusqu’à l’éleveur, sa ferme, en apprendre plus sur son travail au quotidien mais également suivre tout le circuit du produit jusqu’au rayon de leur magasin. C’est une exigence de transparence qui nous parait essentiel. »

Présentée au Sommet de l'élevage, la démarche est à vocation nationale. Elle devrait encore évoluer avec notamment le passage de la gamme bœuf en Label rouge.

Rédactrice en chef de Web-agri

Réagir à cet article

Sur le même sujet