Menu

Filière bovine et porcine« Intermarché et Leclerc font un premier pas » selon la Coordination rurale

Le 9 juin, Intermarché et Leclerc ont annoncé une hausse des prix de la viande porcine et bovine. La Coordination rurale s’en félicite et encourage les autres distributeurs à en faire autant.

Intermarché et Leclerc ont annoncé le 9 juin leur volonté d'augmenter les prix payés aux producteurs de viande. La Coordination rurale approuve ce premier pas. Mais le syndicat espère tout de même qu'il ne s'agit pas d'un effet d'annonce pour éviter une hypothétique action du gouvernement à l’encontre des distributeurs. 

« A plusieurs reprises, le ministre s'est déclaré incompétent pour fixer le prix des produits agricoles. Étant donnée la situation économique des éleveurs de porcs et de bovins viande, Stéphane Le Foll va pourtant devoir plancher sur de nouvelles possibilités d'encadrement des relations commerciales au sein des filières agroalimentaires. La CR est disposée à lui transmettre une nouvelle fois ses propositions dans ce domaine ».

« La CR appelle à ce que ces initiatives privées soient reprises par tous les distributeurs afin de conduire à une augmentation significative des cours des viandes bovines et porcines qui restent encore très inférieurs aux coûts de production. Nous espérons aussi que ces actions mettront fin à la course aux prix bas à travers le recours à des promotions scandaleuses », revendique le syndicat. 

« Il est essentiel que la situation catastrophique dans laquelle se trouvent les éleveurs soit enfin prise en compte ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet