Menu

Blé durLa liste des variétés recommandées par les semouliers et pastiers MAJ pour 2021

La liste des variétés recommandées par les semouliers et pastiers ne compte pas de nouvelle recrue pour la campagne 2021. (©Pixabay)
La liste des variétés recommandées par les semouliers et pastiers ne compte pas de nouvelle recrue pour la campagne 2021. (©Pixabay)

Le syndicat des industriels fabricants de pâtes alimentaires de France (Sifpaf) et le Comité français de la semoulerie industrielle (CFSI) ont publié, le 25 février dernier, la nouvelle liste des variétés recommandées par les semouliers et pastiers (VRSP) pour 2021.

« À la suite des résultats des essais menés en 2020 par les industriels dans le cadre de leur observatoire de la qualité des variétés de blé dur, la liste VRSP, actualisée chaque année, comporte huit variétés pour 2021, indique le Sifpaf et le CFSI. La variété Pescadou n’étant plus cultivée de manière significative sort de la liste. Les résultats des essais de l’Observatoire des professionnels semouliers et pastiers français réalisés en 2020 ne permettent pas l’entrée dans la liste d’une nouvelle variété, la variété candidate dans nos essais ne justifiant pas de caractères technologiques suffisants pour être retenue. »

Le Sifpaf et le CFSI rappellent : « les fabricants de pâtes alimentaires, de couscous et de semoule, conscients du besoin pour la filière de nouvelles variétés encore mieux adaptées aux attentes qualité et aux aléas climatiques, ont créé en 2010 cet observatoire pour évaluer les aptitudes agronomiques impactant les caractéristiques physiques et les qualités technologiques des principales variétés cultivées et celles potentiellement en devenir ». 

« Les industriels suivent de près les évolutions variétales en particulier les variétés inscrites au Catalogue français. Le CTPS a inscrit dans sa session d’octobre 2020 six nouvelles variétés déposées par deux obtenteurs, dont cinq seront développées commercialement. Le réseau d’observation de la qualité des industriels comportera l’étude de ces cinq variétés durant la campagne 2021. » Les industriels déplorent et constatent toutefois une « forte diminution des productions de semences de blé dur particulièrement depuis les trois dernières campagnes. La qualité des lots reçus dans les usines est primordiale ». Pour le Sifpaf et le CFSI, « la production à partir de semences certifiées est une garantie pour une production de blé dur de qualité. Ils apportent leur soutien aux acteurs de la filière blé dur qui œuvrent dans ce sens ». Ils espèrent que « cette démarche, démonstration du travail de concertation entre semenciers et transformateurs permettra l’arrivée de nouvelles variétés de haute qualité et durables pour répondre aux attentes des consommateurs ».

Journaliste cultures

Réagir à cet article

Sur le même sujet