Menu

Betteraves sucrièresLa campagne 2021-2022 est lancée chez Tereos

Chez Tereos, la nouvelle campagne betteravière a démarré le 13 septembre 2021. (©Pixabay)
Chez Tereos, la nouvelle campagne betteravière a démarré le 13 septembre 2021. (©Pixabay)

La nouvelle campagne betteravière des neuf sucreries françaises Tereos a démarré le 13 septembre et devrait se poursuivre jusqu’au 1er octobre 2021. Pour le groupe coopératif sucrier, cette campagne 2021-2022 a été marquée « par des conditions météorologiques difficiles et des facteurs extérieurs liés à des désherbants non conformes ».

Avec le démarrage de ses sucreries, Tereos revient sur les éléments marquants de cette campagne betteravière 2021-2022, dont « les épisodes tardifs de froid et de gel, qui ont impacté 17 000 ha de culture dans les régions Centre Val de Loire et Grand-Est ». Face à cette situation d'urgence, « la coopérative a engagé un dispositif d’accompagnement auprès de ses coopérateurs afin de leur permettre de recevoir de nouvelles semences. Le calendrier de la campagne pour les usines de Connantre et d’Artenay, tient donc compte d’une récupération de délai de croissance de la betterave ». 

« Des incertitudes sur les volumes de betteraves »

La coopérative fait part aussi des incertitudes concernant les volumes de betteraves pour cette campagne. « Au-delà des phénomènes météorologiques, l’usage de deux produits de désherbage non conformes (Marquis et Goltix Duo) de la société Adama a impacté 6 600 ha de surfaces betteravières qui se révèlent impropres à la consommation. Les coopérateurs dont les betteraves ont été traités avec les lots de produits Marquis défectueux se sont vus contraints par la direction générale de l’alimentation (DGAL) de détruire leur culture. Ce qui leur a causé un grave préjudice économique et moral. Par ailleurs, les coopérateurs, ayant utilisé, à leur insu, des produits Goltix Duo non homologués, ont été impactés notamment au niveau des rendements ».

« Tereos s’est mobilisé auprès de ses coopérateurs victimes afin de leur apporter le soutien nécessaire et de les accompagner dans leur démarche d’obtention d’une réparation intégrale de ce préjudice. » Du point de vue industriel, la coopérative a décidé de ne pas affecter les betteraves concernées par ces lots non conformes à l’alimentation humaine et animale. Ainsi, « les betteraves traitées par le Goltix Duo seront destinées directement à la production d’éthanol afin d’assurer la sécurité sanitaire des clients ». 

« Les aléas qui ont frappé cette saison entraîneront une baisse des volumes disponibles qui néanmoins devraient être plus élevés que l’an passé, souligne toutefois Olivier Leducq, directeur de Tereos sucre Europe. Au démarrage de cette nouvelle campagne, nous poursuivons nos efforts pour valoriser au mieux les productions betteravières de nos coopérateurs en exploitant notre dispositif industriel qui permet d’adapter le mix sucre-alcool aux fluctuations de la demande sur nos différents marchés. »

Journaliste cultures

Réagir à cet article

Sur le même sujet